> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le 19 février, le massif du Feldberg en raquettes

Publié le 24 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Autres sorties

 

2012-02-19---100.JPG

 

2012-02-19---072.JPG 2012-02-19---076.JPG2012-02-19---084.JPG2012-02-19---087.JPG2012-02-19---092.JPGGrâce à la neige tombée lors des derniers jours, la sortie à raquettes programmée dimanche par le Club vosgien dans le massif du Feldberg a pu se faire dans des conditions météorologiques favorables.

 

Si quelques inquiétudes pouvaient subsister au départ de cette randonnée à raquettes en ce qui concernait la neige, elles ont été rapidement dissipées, celle-ci tombant abondamment dès la sortie de Fribourg-en-Brisgau.

 

(…)

 

Après un arrêt à la Maison de la nature, les participants ont chaussé leurs raquettes. Suivis par quelques marcheurs, les chemins étant damés, ils ont gravi quelques belles côtes au cœur d’un nature vierge.

 

Le ciel se dégageant au fur et à mesure, les yeux, fermés au début pour se protéger du grésil poussé par le vent, ont pu s’ouvrir et les participants découvrir de belles perspectives sur les sommets environnants.

 

Un peu de soleil après la bise et la neige

 

La Todnauer Hütte, jouxtant une chapelle dédiée à Saint-Laurent, patron des aubergistes avec sa cheminée et sa soupe, a accueilli la troupe heureuse de pouvoir s’y réchauffer. Le temps d’une choucroute et d’un dessert aux fameuses cerises du Schwarzwald, les nuages s’étaient estompés, laissant même la place à quelques rayons de soleil. Ils ont été les bienvenus pour les 7,4 kilomètres de l’après-midi qui passaient par prés et forêts profondes en un étroit couloir entouré de hauts murs de neige.

 

Quelques chutes bénignes en neige profonde ont émaillé cette partie de la balade avant que la perspective ne s’élargisse à l’approche du stage de biathlon du Notschrei. Cette station de ski était également le terme de la balade dont on apprécie, outre le fait que l’enneigement n’est pas artificiel, la gratuité des circuits tant de fond que de randonnées pédestres ou à raquettes, le tout étant excellemment balisé et entretenu.


Texte et photos : Jean-Louis Lichtenauer
avec le journal l’Alsace, édition du 21 février 2012
alsace_fr.gif


commentaires

C'était le 15 février, de Wolfgantzen aux remparts de Neuf-Brisach, avec les seniors

Publié le 21 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Sorties "seniors"

 

2012-02-15---689.jpg

 

2012-02-15---684.jpg2012-02-15---687.jpg2012-02-15---691.jpg2012-02-15---693.jpgEn partant de Wolfgantzen nous avons rejoint Neuf-Brisach en longeant un moment le canal Vauban.

Ce canal fut construit en 1699 pour permettre le transport des matériaux nécessaires à la construction des remparts de Neuf-Brisach, depuis les carrières du piémont des Vosges. Il mesure 28 km de long.

Nous nous sommes promenés dans les fossés, le long des remparts. À noter qu’il n’y a jamais eu d’eau dans ces fossés.

Petit arrêt à la porte de Belfort qui n’a jamais communiqué avec une route, pour une raison très simple ; on avait prévu de construire un ouvrage supplémentaire appelé “en couronne” qui aurait dû abriter un hôpital militaire et un moulin.

Notre petit circuit nous a fait entrer dans la ville par la porte de Colmar.

La ville et les remparts offrent une vision remarquable du système de défense le plus accompli du XVIIe siècle.

Neuf-Brisach avec ses fortifications en étoile, construite en 1699 par Vauban sur les ordres de Louis XIV est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 7 juillet 2008.

 

 

 

 

Texte et photos : Suzy Lidy

commentaires

Mercredi 29 février - Sortie seniors autour de Thierenbach

Publié le 19 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Sorties "seniors"

 

2012-02-29---Thierenbach-b.JPGNotre-Dame de Thierenbach, sur www.thierenbach.org

 

2012-02-29---Thierenbach-a.JPGLa prochaine sortie des seniors aura lieu ce mercredi 29 février.

 

Marche d’environ deux heures à partir de la basilique de Thierenbach, avec visite de la basilique au retour.

 

Bâtons et chaussures de randonnée sont recommandés.

 

Départ du bus : 13 h 15, à Colmar, gare routière et place Saint-Joseph.

 

Les inscriptions (8,50 € pour le transport) sont enregistrées à l’agence LK-Tours, passage Saint-Martin à Colmar, le jeudi 23 février à partir de 9 h.

 

Les accompagnateurs sont : M. Alayrangues, H. Higelin, A. Wlaker et Ch. Oberzusser


commentaires

Samedi 17 et dimanche 18 mars - Randonnée en raquettes en Suisse

Publié le 17 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Autres sorties

 

2012-03-17---Loeche-les-bains.jpg

Loèche-les-Bains

 

Le Club vosgien de Colmar organise une randonnée alpine en raquettes les 17 et 18 mars.

L’itinéraire principal d’une durée de cinq heures reliera le col de la Gemmi (2 315 m) dans le canton du Valais à la vallée de Kandersteg. Cette excursion en haute montagne nécessite une bonne condition physique compte-tenu de l’altitude.

Le départ du voyage en autocar se fera le samedi 17 à 7 h à la gare routière de Colmar ; 7 h 30 à l'autoport de Sausheim-Île Napoléon.

Les guides de randonnée sont Jean Klinkert et Jean Deubel.

Le prix du voyage tout compris, hors boissons, s’élève à 265 € par personne en chambre double.

 

Les inscriptions sont enregistrées par téléphone au 03 89 20 10 51 pendant les heures de bureau. La participation devra être confirmée par l’envoi du chèque correspondant avant le samedi 25 février.

Tout l’équipement de randonnée, y compris les raquettes adéquates sont à prévoir avant le départ.

Les non-marcheurs pourront participer à ce voyage en fonction des places disponibles et feront une belle excursion dans les cantons suisses de Vaud, du Valais et de Berne.

 


 

RANDONNÉE HIVERNALE
DANS TROIS CANTONS ALPINS SUISSES


2012-03-17---Gemmipass-copie-1.jpgLe Club vosgien propose un itinéraire original de découverte hivernale entre le Valais et l'Oberland bernois en passant par le canton de Vaud qui peut s'effectuer à bord des trains SBB-CFF, des cars postaux et en téléphérique en deux ou trois jours. Pour disposer des informations pratiques, la carte de Suisse des transports publics peut être commandée sur le site internet www.cff.ch

À partir de Bâle, on rejoint Berne, Thun, Spiez et Gstaad où un arrêt s'impose avant de monter au col du Pillon. C'est la station touristique par excellence du Saanenland, fort appréciée par les vedettes et les banquiers qui y ont leur chalet.

L'autocar s'arrête ensuite au col du Pillon (1 546 m). C'est le point de départ d'une première randonnée en raquettes facile au-dessus de la station des Diablerets. Le tracé balisé suit un large chemin forestier enneigé qui conduit après deux heures de marche, au domaine skiable d'Isenau.

Après une heure de montée en forêt, on débouche à proximité d'un petit lac d'altitude puis sur l'alpage enneigé et parsemé de mazots (petits bâtiments traditionnels des montagnards, généralement contruits en bois). Les sommets de la Pra et de la Tornette dominent le site qui est orienté plein sud. Une dernière grimpette en bordure des pistes de ski alpin, donne accès au chalet-restaurant d'Isenau (1 700 m) où les spécialités culinaires vaudoises sont mijotées avec savoir-faire.

Pour descendre aux Diablerets, on prend la télécabine historique construite en 1953 et reconnaissable à ses fameux "œufs" rouges !

La route continue vers Aigle et la vallée du Rhône qu'il s'agit de remonter jusqu'à Sierre, via Martigny.

Un hôtel à prix avantageux est proposé à Salgesch par le site internet remarquablement conçu http://www.myswitzerland.com/fr/bookingengines/reservation_preiswert.cfm


LA GRANDE TRAVERSÉE

2012-03-17---Cascade---Kandersteg.jpgAprès une nuit réparatrice, on prend l'autocar pour monter à la station thermale de Loèche-les-Bains, à la frontière linguistique (Leukerbad en allemand). Elle est réputée dans toute l'Europe pour ses eaux thermales alpines et ses installations de cure imposantes.

À partir de la gare routière de la station, on monte à pied à la gare du téléphérique de la Gemmi : une ascension  impressionnante en téléphérique face à la paroi pour atteindre le très connu Gemmipass
(2 314 m). La grande aventure alpine en raquettes commence !


À la sortie de la gare d'arrivée, les randonneurs descendent un cheminement balisé et même damé mais en forte pente jusqu'au lac du Daubensee, évidemment gelé en hiver. Il faut contourner le lac par la droite, c'est-à-dire au pied du Rinderhorn qui culmine à 3 453 m d'altitude. Au bout du lac, le chemin se poursuit par un ressaut avant de descendre dans une petite gorge (attention aux coulées de neige) pour atteindre le Berghotel Schwarenbach après une heure trente de marche en fonction des conditions météo. Le site montagnard et l'accueil chaleureux du Schwarenbach sont incomparables.

Après la pause, le chemin balisé et damé descend en une heure trente vers l'Arvenseeli, un tout petit lac de montagne dominé par l'énorme masse rocheuse de l'Atels (3 629 m), et traverse la Spittalmatte pour remonter à la station supérieure du téléphérique de Sunnbüel (1 920 m) qui surplombe la vallée glaciaire du Gasterntal et le fond de la vallée de Kandersteg. La carte du Bergrestaurant Sunnbüel propose de délicieuses spécialités gastronomiques de l'Oberland bernois.

La dernière descente se fait en téléphérique. Pour aller à la gare de Kandersteg qui donne accès au tunnel ferroviaire hélicoïdal du Lötschberg, on peut utiliser en fonction des horaires, un service de bus réguliers ou s'y rendre à pied en quarante-cinq minutes environ. Les correspondances en train pour Berne et Bâle sont nombreuses.

 

 

LE BERGHOTEL SCHWARENBACH

2012-03-17---Depuis-la-Gemmi--descente-sur-Kandersteg.jpgL'hôtel Schwarenbach est perché à
2 061 mètres d'altitude en plein cœur du col de la Gemmi qui relie l'Oberland bernois au Valais.


La bâtisse de pierre austère fut construite en 1 743 pour servir de poste de douane.

Les montagnards du monde entier rejoignent aujourd'hui le Schwarenbach à pied à partir de Kandersteg ou de Loèche-les-Bains. Cette maison qui est loin de tout, a accueilli des hôtes illustres comme Alexandre Dumas, Mark Twain et Pablo Picasso.

La famille Stoller-Wehrli reçoit les visiteurs depuis 1993 pour un repas – les tartes aux fruits y sont excellentes ! – pour une nuit ou pour un séjour prolongé.

En fonction des conditions climatiques, le Berghotel ouvre ses portes au mois de février pour les refermer fin octobre. Il n'est accessible qu'à pied.

 

 

DES DÉCOUVERTES INOUBLIABLES

2012-02-19 - Feldberg eRandonnées en raquettes et ski de fond sur la Spittelmatte et le Daubensee avec vingt-six kilomètres de pistes classiques et de skating sont à parcourir dans un environnement alpin exceptionnel.

D'innombrables itinéraires de divers degrés de difficultés s'offrent aux randonneurs et aux alpinistes. L'hôtelier se fera un plaisir de vous donner quelques conseils et de vous indiquer le chemin à suivre pour atteindre des sites superbes comme les gorges pittoresques du Gasterntal et les sommets du Balmhorn (3 699 m) et de l'Attels
(3 629 m).


Pour en savoir plus, notamment sur les dates d'ouverture, la météo et les tarifs, consulter le site Internet : www.schwarenbach.ch

 

commentaires

Dimanche 19 février - Le massif du Feldberg en raquettes

Publié le 9 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Autres sorties

 

2012-02-19---Feldberg-a.jpg

 

2012-02-19---Feldberg-e.jpgLe Club vosgien de Colmar organise une randonnée en raquettes du Feldberg au Notschrei, le dimanche 19 février.

Durée de la randonnée : 4 heures.

Le départ en bus aura lieu à 8 h 30 à partir de la gare routière de Colmar.

Les accompagnateurs sont Jean Klinkert et Danièle Desmoulins.

Le prix de participation est fixé à 40 € par personne, incluant le voyage en bus et le déjeuner à la Todtnauer Hütte. Les boissons sont en supplément.

Le retour à Colmar est prévu vers 18 h 30.

Les randonneurs devront être munis des raquettes adéquates au moment du départ. Les non-marcheurs sont les bienvenus et pourront profiter du bus pour faire une belle excursion touristique via Todtnau.

Les inscriptions sont enregistrées par téléphone aux heures de bureau au 03 89 20 10 51 en fonction des places disponibles, jusqu’au jeudi 16 février à midi. La participation sera réglée aux organisateurs le jour même.

En cas de manque de neige, la randonnée se fera à pied.

 


 

LE FELDBERG, SITE UNIQUE ET PRESTIGIEUX

2012-02-19 - Feldberg bLe Feldberg est accessible par Titisee-Neustadt et son lac très touristique ou au sud par le pittoresque Wiesental. Le sommet qui culmine à 1 493 mètres d’altitude, est le site plus élevé des massifs de moyenne montagne allemands.

Il est aussi accessible en train à partir de Freiburg jusqu’à la petite gare de Bärental (980 m) qui est la gare la plus haute d’Allemagne desservie par la Deutsche Bahn.

Le massif du Feldberg a été érigé en commune dans les années 1930 à l’initiative du régime national-socialiste en prélevant les surfaces nécessaires sur les bans communaux des communes aujourd’hui voisines.

Dès 1937, l’administration créa une réserve naturelle de 3 000 hectares. Le chamois y fut introduit en provenance des Alpes bavaroises… Dans l’après-guerre, il avait été question de dissoudre cette nouvelle commune et de restituer les terres aux communes d’origine. Ceci n’a pas été fait et c’est bien ainsi, lorsqu’on constate aujourd’hui les résultats en matière de protection de la nature (le coq de bruyère est toujours présent !) et de développement touristique.

Le panorama sommital est circulaire et donne au sud sur le Herzogenhorn (1 415 m), le petit frère du Feldberg. Le Herzogenhorn constitue une réserve à neige pour les skieurs de fond. Cette montagne mythique qui rappelle les ballons des Vosges, se trouve sur la commune de Bernau et offre par temps clair une vue germano-franco-suisse remarquable !

Tout est superlatif au Feldberg même « l’église du Christ glorieux », construite en 1963. Elle est décrite par les guides touristiques comme l’église la plus haute d’Allemagne par sa localisation.

Un télésiège débrayable de 900 mètres de long permet d’accéder au sommet du Feldberg à partir du Felberghof, l’hôtel historique de ce lieu emblématique. L’hôtel qui a reçu tout au long de son histoire centenaire de nombreuses personnalités d’Europe et même d’Afrique (le Négus y est passé), est aujourd’hui totalement dédié aux enfants rois. C’est étonnant à voir et surtout à vivre avec famille et enfants !

Ce tour d’horizon s’achève par une description de l’un des plus beaux paysages d’Europe. En commençant à l’est, on aperçoit le Jura souabe et au loin par temps très clair, la Zugspitze, le sommet des Alpes bavaroises. Puis le Vorarlberg et les Préalpes suisses se découvrent avant d’arriver à l’Oberland bernois et finir au Mont-Blanc, distant à vol d’oiseau de 245 kilomètres.

À l’ouest, c’est la trouée de Belfort et le massif des Vosges avec le Grand-Ballon et la vallée du Rhin à ses pieds.

Pour comprendre la richesse et la diversité de ce massif, il faut visiter l’espace d’exposition du parc naturel régional de la Forêt-Noire du sud installé dans la maison de la nature (Haus der Natur), implantée à côté du grand parking. Pour gérer la fréquentation touristique, des règles très strictes d’accès à la nature et donc de pratique des activités de loisirs ont été mises en place dès 1988.


LA RANDONNÉE EN RAQUETTES OU ALLER AUTREMENT
DU FELDBERG AU NOTSCHREI


2012-02-19---Feldberg-d.jpgLe massif du Feldberg se prête bien à la pratique de la raquette. Sur l’itinéraire Feldberg-Notschrei, alternent pâturages d’altitude, landes, forêts et chemins forestiers qui sont  bien adaptés à cette activité nordique.

La randonnée débute à la maison de la nature (Haus der Natur, 1 290 m) à proximité du parking principal du Feldberg. L’itinéraire est indiqué au départ par de grandes perches à neige que suivent les engins de damage et les randonneurs en montant les pentes du Feldberg. La montagne sera contournée par le versant sud en direction de l’auberge Todtnauer Hütte en passant en contrebas du Seebuck (1 448 m). Cette traversée qui offre une vue imprenable sur la vallée de la Wiese, peut être en dévers, donc prudence.

La Todtnauer Hütte implantée à 1 319 mètres d’altitude est un carrefour de randonnées. On y rejoint notamment l’itinéraire de la grande traversée nordique de Forêt-Noire qui relie Schonach au Belchen en 100 kilomètres de ski de fond. La carte culinaire de l’auberge est typiquement allemande : flädelesuppe (consommé Célestine !), spätzle et saucisses figurent au menu.

Le chemin se poursuit ensuite en lisière de forêt vers l’ouest pour atteindre le sommet dégagé du Stübenwasen (1 386 m) qui domine la petite station touristique de Todtnauberg. Elle fut le refuge montagnard du grand philosophe allemand Martin Heidegger (1889-1976), notamment auteur du traité de philosophie « L’Être et le Temps ».

Après la crête herbeuse du Stübenwasen, la descente est progressive en direction du col du Notscherei. On suit en forêt le losange rouge du sentier de grande randonnée Pforzheim-Bâle balisé par le Schwarzwaldverein, tout en respectant et en évitant les pistes de ski nordique. Ces pistes font partie du stade de biathlon du Notscherei. Cette installation sportive a été inaugurée en janvier 2010 lors des championnats du monde de ski nordique junior.

L’arrivée au col du Notschrei (1 119 m) se fait après trois bonnes heures de marche. Le Waldhotel am Notschrei avec sa traditionnelle Schwarzwälderkirschtorte (le gâteau de Forêt-Noire), termine avec une note sucrée cette belle randonnée en raquettes.

Les randonneurs devront être munis des raquettes adéquates au moment du départ. Les non-marcheurs sont les bienvenus et pourront profiter du bus pour faire une belle excursion via Todtnau.


commentaires

Mercredi 15 février - Sortie seniors de Wolfgantzen aux remparts de Neuf-Brisach

Publié le 5 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Sorties "seniors"

 

Neuf-Brisach-a.jpg

 

Neuf-Brisach-b.jpgLa prochaine sortie des seniors aura lieu ce mercredi 15 février et se propose de vous emmener à partir de Wolfgantzen dans la ville de Neuf-Brisach.

La randonnée et la visite des remparts nous prendront deux heures environ.

La randonnée est facile mais l’état du terrain nécessite cependant de bonnes chaussures et des cannes.

Les inscriptions (5,50 € pour le transport) sont enregistrées à l’agence LK-Tours, passage Saint-Martin à Colmar, le jeudi 9 février à partir de 9 h, jusqu’au vendredi 10 à midi.

Départ du bus à 13 h 45, à Colmar, gare routière et place Saint-Joseph. Retour à Colmar vers 17 h

Les accompagnateurs sont : M. Allayrangues, J. Peter, H. Higelin


commentaires

C'était le 1er février, le long de la Fecht, avec les seniors

Publié le 3 Février 2012 par Club vosgien Colmar dans Sorties "seniors"

 

2012-02-01---676.JPG

 

2012-02-01---667.JPG2012-02-01---668.JPG2012-02-01---669.JPG2012-02-01---671.JPG2012-02-01---682.JPGPas de trêve hivernale pour le groupe des seniors !

Cinquante membres étaient présents malgré les températures négatives.

En partant d’Ingersheim, nous avons longé la Fecht où nous avons croisé deux cigognes à quelques mètres de nous.

Nous nous sommes dirigés vers la Waldeslust en passant près de l’étang où des canards, des cygnes, des ragondins étaient présents.

Puis notre balade nous a emmenés à travers champs où une bise glaciale nous mordait le visage.

Mais cet épisode venteux fut rapidement oublié car une boisson chaude nous attendait au restaurant du Pont de la Fecht.

 

 

 

 

Texte et photos : Suzy

commentaires