> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Dimanche 19 février - Le massif du Feldberg en raquettes

Publié le 9 Février 2012 par Club vosgien Colmar in Autres sorties

 

2012-02-19---Feldberg-a.jpg

 

2012-02-19---Feldberg-e.jpgLe Club vosgien de Colmar organise une randonnée en raquettes du Feldberg au Notschrei, le dimanche 19 février.

Durée de la randonnée : 4 heures.

Le départ en bus aura lieu à 8 h 30 à partir de la gare routière de Colmar.

Les accompagnateurs sont Jean Klinkert et Danièle Desmoulins.

Le prix de participation est fixé à 40 € par personne, incluant le voyage en bus et le déjeuner à la Todtnauer Hütte. Les boissons sont en supplément.

Le retour à Colmar est prévu vers 18 h 30.

Les randonneurs devront être munis des raquettes adéquates au moment du départ. Les non-marcheurs sont les bienvenus et pourront profiter du bus pour faire une belle excursion touristique via Todtnau.

Les inscriptions sont enregistrées par téléphone aux heures de bureau au 03 89 20 10 51 en fonction des places disponibles, jusqu’au jeudi 16 février à midi. La participation sera réglée aux organisateurs le jour même.

En cas de manque de neige, la randonnée se fera à pied.

 


 

LE FELDBERG, SITE UNIQUE ET PRESTIGIEUX

2012-02-19 - Feldberg bLe Feldberg est accessible par Titisee-Neustadt et son lac très touristique ou au sud par le pittoresque Wiesental. Le sommet qui culmine à 1 493 mètres d’altitude, est le site plus élevé des massifs de moyenne montagne allemands.

Il est aussi accessible en train à partir de Freiburg jusqu’à la petite gare de Bärental (980 m) qui est la gare la plus haute d’Allemagne desservie par la Deutsche Bahn.

Le massif du Feldberg a été érigé en commune dans les années 1930 à l’initiative du régime national-socialiste en prélevant les surfaces nécessaires sur les bans communaux des communes aujourd’hui voisines.

Dès 1937, l’administration créa une réserve naturelle de 3 000 hectares. Le chamois y fut introduit en provenance des Alpes bavaroises… Dans l’après-guerre, il avait été question de dissoudre cette nouvelle commune et de restituer les terres aux communes d’origine. Ceci n’a pas été fait et c’est bien ainsi, lorsqu’on constate aujourd’hui les résultats en matière de protection de la nature (le coq de bruyère est toujours présent !) et de développement touristique.

Le panorama sommital est circulaire et donne au sud sur le Herzogenhorn (1 415 m), le petit frère du Feldberg. Le Herzogenhorn constitue une réserve à neige pour les skieurs de fond. Cette montagne mythique qui rappelle les ballons des Vosges, se trouve sur la commune de Bernau et offre par temps clair une vue germano-franco-suisse remarquable !

Tout est superlatif au Feldberg même « l’église du Christ glorieux », construite en 1963. Elle est décrite par les guides touristiques comme l’église la plus haute d’Allemagne par sa localisation.

Un télésiège débrayable de 900 mètres de long permet d’accéder au sommet du Feldberg à partir du Felberghof, l’hôtel historique de ce lieu emblématique. L’hôtel qui a reçu tout au long de son histoire centenaire de nombreuses personnalités d’Europe et même d’Afrique (le Négus y est passé), est aujourd’hui totalement dédié aux enfants rois. C’est étonnant à voir et surtout à vivre avec famille et enfants !

Ce tour d’horizon s’achève par une description de l’un des plus beaux paysages d’Europe. En commençant à l’est, on aperçoit le Jura souabe et au loin par temps très clair, la Zugspitze, le sommet des Alpes bavaroises. Puis le Vorarlberg et les Préalpes suisses se découvrent avant d’arriver à l’Oberland bernois et finir au Mont-Blanc, distant à vol d’oiseau de 245 kilomètres.

À l’ouest, c’est la trouée de Belfort et le massif des Vosges avec le Grand-Ballon et la vallée du Rhin à ses pieds.

Pour comprendre la richesse et la diversité de ce massif, il faut visiter l’espace d’exposition du parc naturel régional de la Forêt-Noire du sud installé dans la maison de la nature (Haus der Natur), implantée à côté du grand parking. Pour gérer la fréquentation touristique, des règles très strictes d’accès à la nature et donc de pratique des activités de loisirs ont été mises en place dès 1988.


LA RANDONNÉE EN RAQUETTES OU ALLER AUTREMENT
DU FELDBERG AU NOTSCHREI


2012-02-19---Feldberg-d.jpgLe massif du Feldberg se prête bien à la pratique de la raquette. Sur l’itinéraire Feldberg-Notschrei, alternent pâturages d’altitude, landes, forêts et chemins forestiers qui sont  bien adaptés à cette activité nordique.

La randonnée débute à la maison de la nature (Haus der Natur, 1 290 m) à proximité du parking principal du Feldberg. L’itinéraire est indiqué au départ par de grandes perches à neige que suivent les engins de damage et les randonneurs en montant les pentes du Feldberg. La montagne sera contournée par le versant sud en direction de l’auberge Todtnauer Hütte en passant en contrebas du Seebuck (1 448 m). Cette traversée qui offre une vue imprenable sur la vallée de la Wiese, peut être en dévers, donc prudence.

La Todtnauer Hütte implantée à 1 319 mètres d’altitude est un carrefour de randonnées. On y rejoint notamment l’itinéraire de la grande traversée nordique de Forêt-Noire qui relie Schonach au Belchen en 100 kilomètres de ski de fond. La carte culinaire de l’auberge est typiquement allemande : flädelesuppe (consommé Célestine !), spätzle et saucisses figurent au menu.

Le chemin se poursuit ensuite en lisière de forêt vers l’ouest pour atteindre le sommet dégagé du Stübenwasen (1 386 m) qui domine la petite station touristique de Todtnauberg. Elle fut le refuge montagnard du grand philosophe allemand Martin Heidegger (1889-1976), notamment auteur du traité de philosophie « L’Être et le Temps ».

Après la crête herbeuse du Stübenwasen, la descente est progressive en direction du col du Notscherei. On suit en forêt le losange rouge du sentier de grande randonnée Pforzheim-Bâle balisé par le Schwarzwaldverein, tout en respectant et en évitant les pistes de ski nordique. Ces pistes font partie du stade de biathlon du Notscherei. Cette installation sportive a été inaugurée en janvier 2010 lors des championnats du monde de ski nordique junior.

L’arrivée au col du Notschrei (1 119 m) se fait après trois bonnes heures de marche. Le Waldhotel am Notschrei avec sa traditionnelle Schwarzwälderkirschtorte (le gâteau de Forêt-Noire), termine avec une note sucrée cette belle randonnée en raquettes.

Les randonneurs devront être munis des raquettes adéquates au moment du départ. Les non-marcheurs sont les bienvenus et pourront profiter du bus pour faire une belle excursion via Todtnau.