> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Mercredi 13 avril - Sortie seniors au Schlossberg

Publié le 4 Avril 2011 par Club vosgien Colmar in Sorties "seniors"

 

Schwarzenbourg.jpg

 

La prochaine sortie des seniors aura lieu ce mercredi 13 avril avec au programme le circuit du Schlossberg à Munster.


C’est un circuit de 7 km environ, d’une durée de 2 h 30 à 2 h 45 avec un dénivelé de 200 mètres, passant par la ruine du Schwarzenbourg et la Terrasse Napoléon.


Départ du bus à 13 h 15 Gare routière de Colmar et Place Saint Joseph.


Inscriptions (5 €) le jeudi 7 avril à l’agence LK-Tours, Passage Saint Martin à Colmar à partir de 9 h, dans la limite des places disponibles.


Accompagnateurs : M. Alayrangues, B. Wackenheim, H. Higelin, Ch Oberzusser

 


 

En savoir plus sur le Schwartzenbourg

 

Le site du Schwarzenbourg (ou Schwarzenberg), qui devait jadis contrôler l'abbaye de Munster et le Val Saint-Grégoire et qui a servi de prison à des ecclésiastiques criminels, est à cheval sur les bans de Griesbach-au-Val et de Munster.

 

Schwartzenbourg est mentionné pour la première fois en 1261 lorsque Walter de Geroldseck, seigneur en Ortenau et père de l'évêque de Strasbourg, profite des troubles politiques de l'Inter-règne pour construire ce château sur des terres abbatiales de Munster, bien de l'Empire remis à l'évêque Walter par le roi de Germanie Richard de Cornouailles (1257-1272). Walter de Geroldseck s'instituait donc en quelque sorte avoué de Munster.

 

Mais l'évêque de Bâle revendique les droits sur le château et l'abbaye proteste contre l'érection de la forteresse. Après la bataille de Hausbergen (mars 1262), au cours de laquelle l'évêque est battu, Schwarzenberg, probablement inachevé, passe progressivement entre les mains de l'évêque de Bâle. En 1271, les Geroldseck abandonnent définitivement leur droit sur la jeune forteresse. Au moment où l'abbaye de Munster et le val Saint-Grégoire passent sous la tutelle du Saint-Empire le château épiscopal bâlois n'a plus grand sens, d'autant plus que Munster est fortifiée en 1287.


La forteresse est alors engagée à divers seigneurs, notamment aux Munch de Landskron et aux Beger de Geispolsheim qui le restaurent au XVe siècle et une nouvelle fois entre 1496 et le début du XVIe siècle.

 

En 1532, à l'extinction des Beger, Schwarzenberg, toujours propriété épiscopale bâloise, est inféodé à Peter Scher, écuyer strasbourgeois.


La forteresse est délabrée dès 1605 et déclarée inhabitable en 1646, puis démantelée à la fin du siècle ou au début du siècle suivant.

 

Le Schwarzenbourg a beaucoup souffert de la première Guerre Mondiale. Cependant le promeneur observera avec intérêt les vestiges du mur bouclier, du donjon cylindrique qui a contenu la chapelle Sainte-Anne, et l'impressionnant fossé qui sépare, sur trois côtés, la forteresse de la montagne.


D'aucuns voient en Schwarzenbourg une préfiguration, avec deux siècles d'avance, des bâtiments militaires selon Specklin (architecte strasbourgeois de la Renaissance), voire selon Vauban.

 

Jean-Marie Nick

 

(source : le site de l'association "Châteaux-forts et Villes fortifiées d'Alsace", en cliquant ici)