> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Du 4 au 8 août - Le "Deutscherwandertag" à Freiburg, festival de la randonnée

Publié le 24 Juillet 2010 par Denis Vouin in Autres sorties

 

Sankt-Peter.jpg

Le village de Sankt-Peter

 

Du 4 au 8 août se déroule à Freiburg, capitale de la Forêt-Noire, le 110e festival allemand de la randonnée. Le thème central de cette édition se résume comme suit : la nature, la culture et la randonnée sont un tout.


S’informer hors des sentiers battus


Plus d’une centaines d’exposants participent à la bourse touristique consacrée à la randonnée en Forêt-Noire mais aussi dans le massif des Vosges qui a lieu à la Rathausplatz (devant l’Hôtel de ville) et dans la Franziskanerstrasse pendant ces cinq jours de 10 h à 19 h, sauf le mercredi à partir de 14 h et le dimanche jusqu’à 17 h.


Une représentation touristique des ADT du massif des Vosges et une ambassade du Club vosgien diffuseront une documentation sur les sports de nature et commercialiseront des cartes de randonnée ainsi que le CDrom Géorando-IGN. Le CV Colmar assure la permanence de la présence alsacienne à Freiburg pour le compte de la fédération.


Musique et randonnées


À  partir du 5 août sont aussi présentées durant 4 jours à 15 h des animations musicales et culturelles à la Münsterplatz au pied de la cathédrale dont la flèche est la plus ajourée de la chrétienté.


L’édition 2010 de cet événement exceptionnel culmine le dimanche 8 août à 14 h avec le cortège traditionnel des délégations allemandes qui défileront dans la vieille ville de Freiburg du Schlossberg à la Münsterplatz. Un grand moment de folklore et de musique rehaussé par les Wanderwimpel, ces emblèmes portés par les chefs de délégations des associations régionales allemandes de randonnée.


Plus de 15 000 visiteurs sont attendus lors de la manifestation dont l’accès est gratuit.


Une centaine de randonnées sont aussi organisées pendant la semaine à l’intention des festivaliers dont huit en Alsace et dans la montagne vosgienne. Une dizaine d’associations locales du Club vosgien se sont mobilisées de Strasbourg pour une balade urbaine, au Hartmannswillerkopf autour du tourisme de mémoire afin d’ accompagner et de renseigner les randonneurs allemands.

Le désormais traditionnel rando week-end de L’Alsace et du Club vosgien est ainsi proposé en cette fin juillet à St Peter à une vingtaine de kilomètres de Freiburg.


Le programme complet de la manifestation est consultable en allemand sur le site Internet dédié :  www.deutscherwandertag2010.de 

 

Deutscher-Wandertag.jpg

Cliquez sur l'image pour visiter le site

 

 

St Peter, un joyau du baroque de l’Autriche antérieure


Y aller


Autoroute A5, sortie Freiburg Mitte, traverser la ville de Freiburg en direction de Titisee-Neustadt le long de la Dreisam, prendre la route souterraine à 2x2 voies, puis la sortie en direction de Stegen et St Peter. Eschbach, point de départ de la randonnée pédestre d’une durée de quatre heures se situe à une douzaine de kilomètres à l’est de la capitale de la Forêt-Noire. Parking à 200 m de l’entrée du village, à gauche devant la salle polyvalente. Cartographie : Kompass Wanderkarte au 1:30 000e Freiburg und Umgebung.


Se restaurer


Plusieurs restaurants à St Peter : le Gasthaus Zum Hirschen (spécialités de Forêt-Noire) et l’hôtel-restaurant Zur Sonne (gastronomique). À 45 minutes à pied, l’auberge du pèlerinage du Lindenberg qui domine le Dreisamtal. Au retour, on peut aussi s’arrêter entre Eschbach et Stegen, à droite en voiture en traversant la rivière, au Landhotel Reckenberg qui propose une cuisine gastronomique mijotée et assaisonnée aux herbes de montagne.


L’abbaye de St Peter


L’abbatiale bénédictine avec ces deux tours à bulbes constitue un signal fort dans le paysage verdoyant de la Haute Forêt-Noire. St Peter a été fondé au XIe siècle par les ducs de Zähringen qui ont aussi été les fondateurs des villes de Freiburg et de Berne en Suisse. Ils ont fait de cette église leur nécropole.

Les bâtiments baroques actuels ont été construits à partir de 1724 sur les plans du célèbre architecte Peter Thumb qui fut aussi notamment le bâtisseur de la basilique du pèlerinage de Thierenbach en Haute-Alsace et de l’abbatiale d’Ebersmunster. La bibliothèque qui fait l’objet de visites guidées, constitue une référence de l’art baroque en Forêt-Noire avec ses peintures et ses stucs. Après le départ des Habsbourg du Rhin Supérieur, le couvent bénédictin a été sécularisé en 1806.


La randonnée : EschbachZipfeljockenhofSt PeterLindenberg – Eschbach  


À partir du parking, nous remontons la rue principale d’Eschbach (altitude = 420 m) très passante pour entrer à gauche dans le petit vallon de Hintereschbach. Attention : le balisage est aléatoire, voire inexistant par endroit mais l’itinéraire ne pose pas de difficulté et emprunte temporairement de petites routes goudronnées.


Au lieu-dit Hintereschbach, nous allons à droite, puis du même côté nous nous dirigeons un court instant sur la petite route du Kapphof, pour l’abandonner rapidement au profit d’un chemin qui traverse le ruisseau et monte dans les prairies.


Nous prenons de l’altitude et passons au-dessus du Kapphof. La montée est un peu rude avant de rejoindre un chemin carrossable vers l’amont jusqu’à la ferme du Zipfeljockenhof (altitude = 575 m). Au carrefour situé plus haut, prendre vers la mi-gauche le chemin en légère descente pour passer au Scherlenzendobel avec ses deux petites fermes.


Un chemin goudronné nous conduit vers le Grundhof. Le triangle bleu donne accès à une belle clairière avec un vaste panorama sur le massif du Feldberg. Nous rejoignons ensuite vers la gauche en deux lacets montant sur le pâturage, la ferme du Langeckhof. Vers la droite, le Kandelhöhenweg nous permet de rejoindre St Peter (altitude = 725 m) sur une petite route de deux kilomètres.


À la sortie de l’abbatiale de St Peter, nous prenons à gauche pour traverser le village d’abord en descente, puis en montée à travers un quartier résidentiel. Suivre le balisage disque jaune ou triangle jaune en direction du Lindenberg. Nous empruntons le chemin de croix et ses stations afin de monter au Hochgericht (altlitude = 813 m.). La vue presque circulaire réunit les massifs du Kandel et du Feldberg.


La descente en bordure d’une forêt de résineux nous amène au pèlerinage marial du Lindenberg dont les origines remontent au tout début du XVe siècle.


Nous poursuivons l’excursion pédestre sur le chemin qui longe la ligne de faîte jusqu’au lieu-dit Füssenhäussle. L’itinéraire qui rejoint la vallée d’Eschbach, porte à nouveau un revêtement. Quasiment en fond de vallée dans une épingle à cheveux, nous allons à gauche puis tout de suite à droite pour rejoindre Eschbach-Kirche. L’église villageoise rassemble depuis 1787 les œuvres d’art du pèlerinage du Lindenberg.