> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Du 1er au 12 avril 2012 - Le Club vosgien de Colmar organise un voyage au Népal

Publié le 18 Septembre 2011 par Club vosgien Colmar in Autres sorties

 

2012-04 - Népal a« Sur le chemin qui mène aux plus hauts sommets du monde, le Népal est une étape d'équilibre et de sérénité, dont on ne revient jamais tout à fait pareil, mais à coup sûr plus lumineux. »

 

 Le Club vosgien de Colmar organise du 1er au 12 avril 2012 un séjour au Népal.

 

Téléchargez le programme complet en cliquant ici

 

(une page Windows Live s'ouvre, cliquez sur le fichier "Népal - avril 2012.pdf" - pour l'ouvrir ou l'enregistrer ; le bulletin d'inscription est en dernière page du document)



Ci-dessous, un abrégé du programme

 

Jour 1 – Dimanche 1er avril – Colmar - Frankfurt - Abu Dhabi

 

2012-04---Nepal-b.jpgJour 2 – Lundi 2 avril – Abu Dhabi - Katmandu

 

Katmandu est la capitale royale et religieuse du Népal. Cette ville, située à 1 350 m d'altitude, au confluent de deux rivières, la Bagmati et la Bishnumati, et encerclée par des montagnes de taille moyenne dans les contreforts de l'Himalaya, est devenue célèbre dans les années 1960 : elle était la destination favorite des voyages hippies.

 

 Jour 3 – Mardi 3 avril – Katmandu

 

Visite du stupa de Swayambhunath, l’un des plus anciens sanctuaires bouddhiques du monde. Visite de Katmandou : Durbar Square, autour de laquelle s'élèvent plusieurs temples dédiés à Vishnou et Shiva. Découverte du Palais d'Hanuman Dhoka et ses toits superposés, le monastère de Kumari, le temple de Bhimsen, le sanctuaire royal de Teleju.

 

2012-04---Nepal-c.jpgExcursion vers les plus grands lieux de pèlerinage de Pashupatinath, parfois surnommé  « la Bénarès du Népal ». Pashupatinath est le plus sacré de tous les temples hindous au Népal et l’entrée dans l’enceinte du temple est interdite aux non-Hindous. Pashupatinath réunit dix mille pèlerins et dévots du Népal et de l’Inde lors du festival de Mahashivaratri. À Budhanilkantha, le « Narayana couché sur les eaux » est la plus grande statue de Vishnou allongé de la vallée.

 

 Découverte du stupa géant de Bodnath, grand centre de pèlerinage qui attire des fidèles venus de tout l’Himalaya. Grand stupa blanc haut de près de 40 mètres. Il est également orné des « yeux du Bouddha » et passe pour être le plus ancien chaitaya du Népal après celui de Swayambhunat.

 

 Jour 4 – Mercredi 4 avril – Katmandu

 

Visite de Bungamati, un village encore préservé où se superposent les rizières et qui possède deux temples magnifiques. Le temple Rato Machendranath en stuc blanc est surmonté de quelques belles sculptures et a été réalisé dans le style shikhara. L‘autre temple a été dédié à Ganesh et ouvre les portes de Khokana, village à l’atmosphère moyenâgeuse extrêmement réputé pour l’huile qu’on extrait des graines de moutarde.

 

2012-04---Nepal-d.jpgLe temple de Rudrayani s’élève pour rendre hommage à la déesse Shikali Mai dans ce village à l’activité rurale inchangée depuis des siècles.

 

Découverte de Patan, la « ville de beauté », avec ses pagodes de briques rouges, son ancien palais royal, ses nombreux temples et monastères  aussi bien hindous que bouddhiques qui en font un musée en plein air.

 

 Jour 5 – Jeudi 5 avril – Katmandu / Bandipur

 

Bandipur, petit village perché sur une colline et offrant une vue spectaculaire sur la vallée Marshyangdi et l’Himalaya. La vallée de Katmandu est encerclée par de hautes montagnes. La quitter prend du temps, quelle que soit la direction.

 

Marche jusqu’à Tudhikel  qui offre une vue panoramique à 180° sur les remparts himalayens au nord et la vallée Marshyangdi : le Manaslu (8 162 m), le Ganesh Himal (7 400m), etc. Les siècles passés, les commerçants se réunissaient sur cette corniche plate où on achetait des produits indiens ou tibétains avant d’entamer la longue marche vers Lhassa.


2012-04---Nepal-e.jpgRandonnée de 1 h 30 jusqu’à Siddha Gufa puis visite de la grotte Siddha Gufa, la plus grande d’Asie du Sud, et qui a été découverte en 1987. Cette caverne de la taille d’une cathédrale est remplie de stalactites et de stalagmites ainsi que de chauves-souris...


 Jour 6 – vendredi 6 avril – Bandipur / Pokhara

 

L’Himalaya apparaît sur l’horizon comme une majestueuse chaîne de montagnes beaucoup plus proche que depuis Katmandu. La rivière Seti et ses affluents ont creusé d'impressionnants canyons dans le fond de la vallée, seulement visibles à partir de points de vue élevés ou dans les airs. À l'est de Pokhara, la ville de Lekhnath fait suite dans la vallée.


Au sud, la ville est bordée par le lac Phewa (d'une superficie de 4,4 km2 pour une altitude d'environ 800 m au-dessus du niveau de la mer) ; au nord, à une altitude de près de 1 000 m, la périphérie de la ville touche le pied de la chaîne des Annapurna. Il n'y a pas d'autres endroits au Népal où les montagnes s'élèvent aussi vite. Dans cette zone, sur moins de 30 km, l'altitude passe rapidement de 1 000 m à plus de 7 500 m. Le Dhaulagiri, la chaîne des Annapurna et celle du Manaslu, qui culminent chacun à plus de 8 000 m d'altitude, peuvent être vus de Pokhara. Les montagnes dominent tout l'horizon nord de la ville et sont une source constante de contemplation et d'admiration pour les touristes et les habitants. De l'autre côté de la ville, il y a un lac du nom de Phewa Tal, trois grottes (Mahendra, Bat et Gupteswor) et une impressionnante chute (Patale Chhango) où l'eau du lac Phewa gronde à l'intérieur d'un trou et disparaît.


2012-04---Nepal-f.jpgLa vallée de Pokhara et la cascade de Devi : cette cascade est alimentée par la Pardi Khola qui se jette dans un gouffre puis disparaît sous terre. Le temple Bindebasani est le lieu religieux le plus célèbre de Pokhara. Le temple, consacré à la déesse Durga, est une structure fleurie construite sur une minuscule colline qui domine la ville. La gorge de Seti est constituée par la rivière Seti, blanche et laiteuse, qui traverse Pokhara et se perd ensuite en des souterrains tellement profonds qu'on ne peut les voir. C'est en raison du caractère poreux du sol qui est riche de pierre à chaux.

 

 Jour 7 – Samedi 7 avril – Pokhara

 

Départ par la route jusqu’à Tansen. Cette petite ville, perchée en haut de la montagne vous permettra d’imaginer ce que devait être le Népal d’autrefois. On surnomme cette ville « la petite Kathmandu ». De Tansen, marche de deux heures qui vous conduira à la pagode de la Paix dans le Monde par un itinéraire panoramique. Perchée sur une étroite corniche au-dessus du lac Phewa Tal, la blanche pagode de la Paix a été construite par des moines bouddhistes d’une organisation religieuse japonaise. L’itinéraire pédestre longe des rizières, puis traverse une superbe forêt. Après avoir fait le tour de la pagode, vous redescendrez en une heure par une route plus directe vers le lac Phewa.

 

En arrivant, les bateliers vous font traverser le lac Phewa (une heure de bateau). Visite du temple Barahi situé au milieu du lac. Croisière à ne pas manquer. C’est le deuxième lac du Népal par la taille. Par beau temps, les montagnes de l’Annapurna se reflètent à la perfection dans les eaux calmes du lac.

 

2012-04---Nepal-g.jpgJour 8 – Dimanche 8 avril – Pokhara / Katmandu / Nagarkot

 

Lever de soleil à  Sarankot, perché à l’extrémité d’une crête à 1 900 mètres. Le village se trouve juste en dessous de la crête et une série de marches grimpe vers un point de vue spectaculaire. La vue sur le Dhaulagiri (8 167 m), l’Annapurna Sud (7 937 m) et le Macchapuchare (6 997 m), la montagne en « queue de poisson » est superbe. L’excursion est quasi mystique.

 

Marche plaisante à travers de nombreux villages pour redescendre vers Pokhara. À l’arrivée, continuation vers Nagarkot situé à 30 km à l’est de Katmandu. C’est un site exceptionnel situé à 2 000 mètres d’altitude au cœur de la nature ou l’on jouit d’une communion avec les paysages. Il est possible de voir cinq des dix plus grands sommets au monde et par temps clair, le lever ou le coucher du soleil sur la chaine des montagnes  de l’Himalaya offrent un spectacle inoubliable. C’est sans doute le meilleur endroit d’où contempler l’Himalaya.

 

Jour 9 – Lundi 9 avril – Nagarkot / Katmandu

 

Telkot : de là petit trekking de 2 h 30 environ à travers la campagne pour arriver à Changu Narayan. Le magnifique temple de Changu Narayan se dresse au sommet d’une colline à l’extrémité est de la vallée.

 

Continuation vers Bhaktapur, la « cité des croyants » à travers ses ruelles médiévales pavées de briques et bordées de nombreuses échoppes. Bhaktapur, capitale de la vallée de Katmandu entre le milieu du XIIe et la fin du XVe siècle. Des trois anciens royaumes de la vallée, c’est le plus traditionnel. Mieux que tout autre endroit de cette vallée, il préserve l’ambiance et le charme d’une ville newari médiévale.

 

Visite de la porte dorée, de ses principaux temples, de la place Taumadhi Tol dominée par le temple de Nyatapola, le plus élevé du Népal et promenade dans le bazar.

 

2012-04---Nepal-h.jpgJour 10 – Mardi 10 avril – Katmandu

 

Le village de Panauti se situe à six kilomètres au sud de Banepa, une ville plus importante. Ce charmant village est à voir pour son caractère authentique et son ensemble religieux splendide, étonnant pour un village si restreint. Panauti est un ancien petit état donné par le roi Bhupitendra Malla à sa sœur comme dot. C’est une des plus vieilles villes du Népal. À la fin du XIIIe siècle, Panauti fut intégré au royaume unifié du Népal, au côté de Katmandu, Patan et Bakthapur qui en étaient les capitales.

 

Visite de Dhulikhel. C’est une ville authentique, très renommée pour ses points de vue panoramiques sur l’Himalaya comme de l'Everest, du Langtang, de Ganesh Himal…

 

Jour 11 – Mercredi 11 avril – Katmandu – Abu Dhabi

 

Jour 12 – Jeudi 12 avril – Abu Dhabi - Frankfurt – Colmar

 

2012-04---Nepal-i.jpg


Sur la base de 25-30 personnes, le prix du séjour est de 2 845 € ; voir les détails et les conditions complètes sur le document à télécharger.

 

Les inscriptions sont enregistrées par Danièle Desmoulins  4 Rue du 2 Février – 68920 Wintzenheim – 03 89 27 04 18,  jusqu’au lundi 31 octobre 2011, en fonction des places disponibles.

 

Jean Klinkert, président du Club vosgien de Colmar accompagnera ce voyage d’exception.