> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Samedi 3 novembre – Histoire et patrimoine de la dynastie Habsbourg (1/3)

Publié le 20 Octobre 2012 par Club vosgien Colmar in Autres sorties

 

2012-11-03-b.jpg

Domaines de la Maison Habsbourg lors de l'abdication de Charles Quint

 

Escapade sur l'histoire et le patrimoine culturel
de la dynastie Habsbourg en Alsace et en Suisse

 

Attention : un premier envoi de ce message indiquait le dimanche 3, il s'agit bien entendu du samedi 3 novembre

Du château de Habsburg en Argovie (Suisse) au palais de la Régence à Ensisheim partez sur les traces de la dynastie Habsbourg, remontez le temps et renouez avec le très riche passé de nos régions.

Les Habsbourg sont une dynastie qui a fait l’histoire de l’Europe, la grande histoire en défendant opiniâtrement l’Europe moyenne et centrale face aux coups de butoir des janissaires turcs et la petite par une politique de mariage qui a considérablement agrandi l’influence de cette dynastie originaire du Rhin supérieur. Cette dynastie est née en Argovie, a essaimé en Alsace et au pays de Bade pour s’étendre dès le XIIIe siècle en Autriche. Au XVIe siècle les chroniqueurs font mention d’un empire où le soleil ne se couche jamais. Les Habsbourg ont atteint une dimension mondiale et légendaire à l’égale des empereurs romains. Certains noms comme Charles Quint, Philippe II d’Espagne, Marie-Thérèse, sa fille Marie-Antoinette sont des figures emblématiques aussi bien en tant que sujets d’étude qu’en tant que personnages de fiction au cinéma.

    
2012-11-03-h.jpgLongtemps ignorés en Alsace, en Suisse et en Bade, les Habsbourg ont pourtant joué un rôle clé dans l’histoire de nos régions, qui ont été un temps réunis dans un ensemble territorial nommé l’Autriche antérieure. Ce territoire, qui concernait l’Alsace, le nord-ouest de la Suisse, le pays de Bade et le lac de Constance, le Vorarlberg et le comté du Tyrol était dirigé de façon décentralisée par les Habsbourg. La capitale de ce petit état était la ville d’Ensisheim en Haute-Alsace, dont le palais de la Régence porte le témoignage de cette époque riche sur le plan culturel et économique ; les Habsbourg y frappaient la monnaie (le thaler) et y rendaient la justice.

Bien des monuments, bien des œuvres d’art exposées dans nos régions illustrent ce lien avec cette dynastie.

Un voyage est organisé par le Club vosgien de Colmar le samedi 3 novembre sur les traces de ce patrimoine habsbourgeois dans le Rhin supérieur. Ainsi seront tour à tour visités la ville de Laufenburg (ville frontalière germano-suisse sur le Rhin), le château de Habsburg en Argovie (Suisse) où sera proposé un déjeuner médiéval, la collégiale Saint-Thiébaut à Thann et pour finir le palais de la Régence à Ensisheim.

Y aller :

Rendez-vous le samedi 3 novembre à 8 h 30, gare routière de Colmar et à 9 h à l’Arcotel de Sausheim. Le transport sera assuré par un autocar Kunegel.

Retour à partir de 18 h à Sausheim puis Colmar.

La participation forfaitaire, notamment pour le transport et le repas médiéval est de 30 €. Les autres frais sont pris en charge par les instances locales qui recevront les participants. Cette somme sera à régler le jour du départ par chèque libellé au nom du Club vosgien de Colmar.

L
es accompagnateurs sont : Nicole Uettwiller, Gilbert Bailly, Yannis Wissinger et Jean Klinkert.

En savoir plus et inscriptions : Pour accéder aux autres informations et vous inscrire pour cette journée de découverte historique, veuillez contacter aux heures de bureau le 03 89 20 10 51.

Les inscriptions sont reçues en fonction des places disponibles jusqu’au mardi 30 octobre à midi.
   


 

2012-11-03-f.jpg2012-11-03-e.jpgJeanne de Ferrette et Albert II Habsbourg

«Tu felix Austria nube»

 

Le couple fut en charge entre 1326 et 1329 de l'administration de l’Autriche antérieure et de ce fait souvent présent en Alsace et à Ferrette. À partir de 1330, Albert II occupa un poste éminent et le jeune couple dut s’établir dans les duchés autrichiens et à Vienne.

 

En reconnaissance du rétablissement d'Albert d'une grave maladie, Jeanne et Albert firent le vœu en l'an 1322 de fonder un couvent. La promesse fut exaucée en l'an 1330 avec la fondation de la chartreuse de Gaming en Basse-Autriche. L'église du couvent a été consacrée après douze ans de travaux.

 

Jeanne de Ferrette, la fondatrice, fut inhumée en 1351 dans le couvent, et sept ans plus tard son époux Albert II. Le repos des morts fut dérangé en l'an 1782 par la dissolution de la chartreuse et les dépouilles furent transférées à l'église paroissiale. Les deux fondateurs purent être à nouveau inhumés dans la chartreuse au milieu des années 1980 après une restauration soigneuse par l’architecte Walter Hildebrand.

 

Le lieu de naissance de Jeanne de Ferrette et son tombeau à Gaming sont distants de presque 600 km, ce qui nous montre clairement l'étendue de la suprématie habsbourgeoise dès le XIVe siècle. La chartreuse de Gaming se situe dans un paysage de collines boisées comparables aux paysages de la ville natale de Jeanne.

 

Elle donna le jour en 1351, après quinze ans de mariage, au dernier de ses six enfants. Jeanne fonda avec ses enfants la lignée albertine de la maison des Habsbourg et Ferrette est depuis considérée comme un des berceaux des Habsbourg.