> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le 10 avril, dans la vallée de la Thur, avec les seniors

Publié le 14 Avril 2013 par Club vosgien Colmar in Sorties "seniors"

 

2013-04-10---169.jpg

 

2013-04-10---160.jpg2013-04-10---170.jpg2013-04-10---172.jpg2013-04-10---180.jpg2013-04-10---188-copie-1.jpg2013-04-10---192.jpg2013-04-10---200.jpg2013-04-10---201.jpgLa balade du jour débute à Thann à proximité de la Tour des sorcières.

Nous traversons le vignoble du Rangen, le plus méridional d’Alsace, seul de la région à être classé "grand cru" dans sa totalité.

Ses côteaux orientés plein sud ont des pentes allant jusqu’'à 45°.

Puis nous suivons le sentier des Bangards.

Les Bangards, gardes des vignes bénévoles avaient pour mission de veiller sur le précieux vignoble, source de prospérité de la ville...

L’itinéraire est jalonné de nombreux panneaux explicatifs.

Tout au long du parcours nous profitons d’un panorama imprenable sur la ville de Thann, la vallée de la Thur et bien au-delà car durant toute la marche le soleil nous accompagnait.

Du sentier nous apercevons au loin l’Œil de la sorcière, point culminant de notre sortie.

Petite montée assez abrupte pour arriver aux ruines du château de l’Engelbourg.

Ce château fut construit vers 1224 par Frédéric II, comte de Ferrette pour contrôler l’entrée de la vallée de la ThurC’est en février 1673 que
Louis XIV ordonna sa destruction.


La grosse tour se brisant en plusieurs parties, l’une d’elles resta en position verticale et fut appelée l’Œil de la sorcière, visible de loin. Depuis ce promontoire; la vue sur Thann et sa collégiale est exceptionnelle.

Dernière étape de notre sortie la visite de la collégiale Saint-Thiébaut de Thann.

Après la cathédrale de Strasbourg, la collégiale Saint-Thiébaut est l’un des édifices les plus représentatifs du gothique rhénan en AlsaceSa flèche dentelée et élancée mesure 78,14 m. La construction a duré plus de deux siècles, de la fin du XIIIe siècle jusqu'à 1516.

La façade ouest est ornée d’un remarquable portail à triple tympan (unique en France) relatant grâce à cent-cinquante scènes, environ cinq cents personnages, la vie de la Vierge, la Nativité et la Crucifixion.

Ce fut une après-midi riche en découvertes, avec en prime un petit air de printemps malgré la courte averse en fin de parcours !

 

 

Texte et photos : Suzy Lidy