> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le 7 juillet 2021.... Randonnées des Reines et des Princesses

Publié le 11 Juillet 2021 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Ce 7 juillet, nous étions 4 reines et 20 princesses à nous attaquer aux pentes du petit ballon.

La reine et ses trois rois mages ont pris leur élan au saut du lit à Eguisheim sous un ciel encore hésitant. Une première rampe les a menés vers Husseren-les-Chateaux traversé à l’heure du laitier. Un joli balcon au-dessus du vignoble (embrumé) mène jusqu’à Marbach ou la pente redémarre vers le col du même nom. Il est alors 8h et nos prières à Marbach ont été entendues : le ciel est bleu et le soleil perce à travers la canopée. L’équipée royale s’est poursuivie par un long faux plat passant par le Schrankenfels, la borne jaune (une belle famille de sangliers a croisé notre route), le col du Firstplan jusqu’au col du Boenlesgrab. Nous étions alors à l’altitude 873m et devant nous se présentait le plat de résistance de la journée : la montée vers le petit ballon en passant par la Schelimat soit 350m de dénivelé costaud ! Mais rien n’effraie nos preux chevaliers, on serre les dents et la montée s’effectue allègrement. Au sommet, sur la crête du Steinberg, un magnifique panorama ensoleillé nous récompense de nos efforts et accompagne notre pause pour déjeuner.

Pendant ce temps, les 20 princesses, parties à l’heure conventionnelle de nos sorties, ont entamé l’ascension du même petit ballon par sa face nord-ouest au départ de Metzeral. Une première grimpée les a menés vers un agréable balcon au-dessus de la grande vallée. Après ce plaisir des yeux, une plongée vers le vallon du Brobach annonçait une deuxième grimpée de quelques 500m de dénivelé vers le col du petit ballon. Arrivés au Rothenbrunnen, de merveilleuses vaches brunes ont invité toute l’équipe à s’y arrêter pour reprendre des forces. Les ruminants en ont été particulièrement flattés et l’ont manifesté par moults câlins râpeux !

Après cette pause montagnarde et quelques minutes de marche, Reines et Princesses se sont retrouvées au Steinberg et ont pu se relater leurs aventures matinales réciproques. La descente s’est faite en commun sous un ciel qui commençait à reprendre des teintes plus grises.

Vers 16h, nos 24 randonneurs fourbus mais heureux ont rejoint Metzeral où voitures et train les attendaient.

Les guides : Jean-Paul, Patrick

Texte : Patrick

Photos : Denis, Guy, Blanche et Patrick


 

Il n'était pas encore 8h, et la pente nous narguait déjà

Il n'était pas encore 8h, et la pente nous narguait déjà

Le soleil éclaire la borne jaune

Le soleil éclaire la borne jaune

Là c'est dur, la reine grimace mais le soutien du  roi est sans faille ....

Là c'est dur, la reine grimace mais le soutien du roi est sans faille ....

Et pendant ce temps, les princesses en ont plein les yeux

Et pendant ce temps, les princesses en ont plein les yeux

Quand la gazelle rencontre Marguerite, l'entente est immédiate...

Quand la gazelle rencontre Marguerite, l'entente est immédiate...

Pas de doute ce sont bien les princesses qui arrivent

Pas de doute ce sont bien les princesses qui arrivent

Et toute l'équipe se retrouve

Et toute l'équipe se retrouve

Le photographe n'est jamais sur la photo, sauf quand Denis veille

Le photographe n'est jamais sur la photo, sauf quand Denis veille

Et une belle orchidée blanche, pour terminer

Et une belle orchidée blanche, pour terminer