> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était lors de la randonnée historique du 4 septembre 2019 avec les randonneurs

Publié le 15 Septembre 2019 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Les villages traversées ont été marqués par les grandes guerres.

Hohrod plus particulièrement en 14/18 avec de nombreuses pertes humaines et la destruction quasi intégrale de l'habitat. 
 
Les vestiges en témoignent : abris - blockhaus - cimetières militaires français et allemands - Mémorial du Linge -grenaille dans les sentiers etc.
 
Cerise sur le gâteau, on découvre aujourd'hui dans le réseau d'eau du village (Hohrod n'en a pas l'apanage), mais aussi dans l'un ou l'autre lac des Vosges... des ions percloratés  (poudre à obus, à cartouches)...
 
Pourquoi ce drame ? Le haut commandement avait décidé de reconquérir vallées et plaines par la manoeuvre d'inspiration napoléonienne dite de "débordement par les hauts".
 
Une erreur, en effet Le Linge avait été fortifié par les allemands !
 
A la clé, 11000 victimes côté français, 7500 côté allemand (source Le Tombeau des Chasseurs).
 
Le Linge a été nommé "La bataille de l'absurde".
 
Le village lui a été décoré par "La Croix de Guerre" 39/45.
 
C'est cette fois un bombardier chargé de bombes au phosphore qui s'écrase sur les hauteurs du Hohrdberg et qui détruit par l'effet du souffle et de l'incendie, les habitations du périmètre.
 
Le bombardier qui a décollé de la base de Binbrook dans le Lincolnshire en Angleterre, faisait partie d'une formation de 437 autres appareils qui allait bombarder Munich.
 
A-t-il été touché par un tir de DCA, avarie de moteur ou problème technique ?
 
La réponse est venue le 27 février 2005 par habitant d'Angleterre D.G. Fellowes alors mitrailleur arrière d'un bombardier (Rear Gunner) faisant partie de la flotille.
 
L'un des avions (servi par un équipage canadien) fait une embardée verticale : il heurte le Lancaster, lui arrache un morceau d'aile droite avant de piquer vers le sol, gravement endommagé et s'écrasera.
 
Le premier s'est crashé, le second a regagné sa base.
 
Une rafale de souvenirs racontés par D.G. Fellowes (en larmes) sur le lieu du crash et sur la tombe des 7 aviateurs inhumés au carré militaire du cimetière de Munster.
 
A 81 ans il est venu du Sussex pour se recueillir : "Je voulais voir où ils étaient tombés,je leur devais ce geste de mémoire".
C'était lors de la randonnée historique du 4 septembre 2019 avec les randonneurs
C'était lors de la randonnée historique du 4 septembre 2019 avec les randonneurs
C'était lors de la randonnée historique du 4 septembre 2019 avec les randonneurs
C'était lors de la randonnée historique du 4 septembre 2019 avec les randonneurs
C'était lors de la randonnée historique du 4 septembre 2019 avec les randonneurs