> L'actualité du Club vosgien de Colmar

15-16 juillet - Metzeral-Kruth, en nocturne : le spectacle annoncé a tenu toutes ses promesses !

Publié le 18 Juillet 2019 par Denis Vouin in Randonneurs

5 h 45, ça y est, le revoilà

5 h 45, ça y est, le revoilà

Petit groupe très motivé : Marie-Hélène, Patrick, Robert, Jean-Paul, Denis embarquent à 20 h 30 à Colmar par le car TER, direction Metzeral, départ de la randonnée nocturne. Dès 21 h 15, en chemin vers Steinabruck. Dans la forêt, il est déjà l’heure d’allumer les lampes frontales, en même temps que la Pleine Lune nous aide à assurer le pas. Jupiter nous accompagne et nous fait des clins d’œil à travers les arbres.


Au Fischboedlé, vers 23 h 30, nous nous faisons discrets pour ne pas déranger quelques « bivouaqueurs », mais nous prenons tout de même le temps de grignoter et de lever le nez vers la Grande Ourse, Arcturus, Saturne, et le grand triangle de l’été : Deneb, Véga, Altaïr...


En route vers le Schiessrothried et – sans mollir ! - nous voilà à l’auberge du Schiessroth, puis à Schaeferthal. La température est raisonnable (10-12°C), peu de vent : la pause prévue au col est reportée au sommet du Hohneck. Nous l’atteignons à 1 h 15, après 9,5 km et 880 m d’ascension.

Nuit sur le HohneckNuit sur le Hohneck

Nuit sur le Hohneck

Nous voilà sur la crête. La civilisation du bas nous renvoie ses lumières. Du haut, la Lune nous éclaire abondamment. La luminosité ambiante est suffisante pour que – souvent – nous éteignions nos frontales.


Du Hohneck au Hahnenbrunnen, 12,5 km nous attendent. Successivement : le Kastelberg, le Rainkopf, le Rothenbachkopf, le Batteriekopf, le col du Herrenberg, le Schweisel, le col de Hahnenbrunnen. De temps en temps une pause, plus ou moins longue selon les envies : rien ne nous presse !

Jean-Paul cherche-t-il à concurrencer la Lune ?Jean-Paul cherche-t-il à concurrencer la Lune ?

Jean-Paul cherche-t-il à concurrencer la Lune ?

15-16 juillet - Metzeral-Kruth, en nocturne : le spectacle annoncé a tenu toutes ses promesses !

Surtout qu’à partir du Schweisel (il est environ 4 h 30) le spectacle est grandiose : Jupiter se couche, suivi de près par la Lune, puis Saturne. Les étoiles disparaissent. Le Soleil se lève dans des couleurs que je ne saurais décrire…


De Hahnenbrunenn il ne nous reste plus… qu’à redescendre. 8,5 km en forêt, une longue descente moins caillouteuse que la montée d’hier soir entre Steinabruck et le Hohneck.


Il est 9 h, nous sommes à la gare de Kruth, presqu’étonnés de nos 31 km et 1180 m de dénivelé, et de réaliser que notre randonnée a démarré il y a maintenant douze heures.

Le spectacle est terminé ! Retour en TER de Kruth à Colmar.

Il est cinq heures, le Schweisel s'éveille...
Il est cinq heures, le Schweisel s'éveille...

Il est cinq heures, le Schweisel s'éveille...

15-16 juillet - Metzeral-Kruth, en nocturne : le spectacle annoncé a tenu toutes ses promesses !
15-16 juillet - Metzeral-Kruth, en nocturne : le spectacle annoncé a tenu toutes ses promesses !