> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C’était le 8 juillet au départ de Rougemont-le-Château avec les randonneurs

Publié le 13 Juillet 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

 

Nous étions 16 randonneurs à nous être donnés rendez-vous sur le parking Dreyfus pour un départ en covoiturage vers Rougemont-le-Château.

Quelques particularités sur Le Territoire de Belfort et cette commune :

Le Territoire de Belfort est né en 1871 du traité de Francfort qui mettait fin à la guerre de 1870-1871. Il est alors appelé « arrondissement subsistant du Haut-Rhin ». L'extrême sud-ouest du Haut-Rhin autour de Belfort fut laissé à la France et ainsi séparé du reste de l’Alsace. La principale raison est que la population des environs de Belfort était majoritairement francophone. L'autre raison de la non-annexion était que les troupes prussiennes n'avaient pu prendre Belfort en raison de la résistance menée par Denfert-Rochereau, ce qui permit au gouvernement de Défense nationale de négocier la conservation de l'arrondissement au sein de la France. Le siège de Belfort a duré 104 jours du 3/11/1870 au 23/02/1871.

Avant 1871, Rougemont faisait partie du canton de Masevaux. En 1871, il devint le chef lieu de canton de la partie restée française du canton Masevaux.

Le nom de Rouge-mont (Rothenberg en allemand) fait référence aux affleurements de grès rouge des Vosges qui apparaissent. Rougemont devint Rougemont-le-Château à la suite d’une décision du Conseil municipal prise en 1873.

L’ancien château fort : C’est, en 1105 que fut érigée cette petite forteresse. Ce sont les comtes de Ferrette (Frédéric II) qui ont ordonné sa construction dans le but de défendre et de contrôler l’antique route en contrebas permettant aux hommes de rejoindre les Vosges de Langres. Le château de Rougemont est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1996.

La chapelle Saint Catherine que l'on découvre en pleine forêt, non loin du château féodal, est la troisième construction. Celle-ci, construite à l'initiative de la famille Gaston Ehrard, industriel et maire de Rougemont, est consacrée à Sainte Catherine. L'endroit devient rapidement un lieu de pèlerinage, car l'eau de la source Sainte Catherine, située à côté de la chapelle, est réputée pour guérir les maladies des yeux.

Sainte-Catherine est fêtée le 25 novembre. Dans la tradition populaire, elle évoque :

·  Un dicton : « A la Ste Catherine, tout arbre prend racine ».

· C'est/c’était une journée dédiée aux femmes d'au moins 25 ans qui sont encore célibataires appelées : les catherinettes.

 

La journée fût placée sous trois « maitres mots » :

* La sécurité sanitaire : la plupart des participants seraient ou sont des personnes à risques !

* La bonne humeur malgré les règles de distanciation ;

* L’environnement : la découverte d’une région forestière avec des points de vue ainsi que des sentiers agréables.

Texte et photos : Guy

C’était le 8 juillet au départ de Rougemont-le-Château avec les randonneurs
C’était le 8 juillet au départ de Rougemont-le-Château avec les randonneurs
C’était le 8 juillet au départ de Rougemont-le-Château avec les randonneurs
C’était le 8 juillet au départ de Rougemont-le-Château avec les randonneurs
commentaires

C'était le mercredi 24 juin avec les randonneurs dans le Val de Villé

Publié le 11 Juillet 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

Au départ de Villé, voie de passage très fréquentée au cours de son histoire par la route du sel vers Sélestat, par le vignoble barrois par l’Ungersberg et le massif du Bernstein, par le col du Kreutzweg vers le vallon d’Andlau, par le col de la Charbonnière vers Ban de la Roche, par le col d’Urbeis vers Lubine et St Dié, enfin par le col de Fouchy vers Rombach le Franc et le Val d’Argent.
Partis du parking en haut du collège de Villé, un peu difficile à trouver en raison de l’absence de panneau indicateur, la météo nous était très favorable d’autant plus que la majorité du trajet était en sous-bois.
En lisière de forêt au départ nous rejoignons la fontaine du diable (nous n’avons pas essayé de goûter son eau), puis le château de HONCOURT. Fondé en l’an 1000, ce serait plutôt une abbaye érigée par Hugon, comte de Reichenberg, sur son ancienne propriété de chasse. En 1548 l’abbé Jestetten décrit les travaux entrepris et dresse un état des lieux (une tuilerie, une forge, une métairie, une scierie une grande cave avec pressoir et une auberge avec chambre d’hôte et cheminée à la française.En 1782 sur ordre des religieuses d’Andlau l’édifice religieux d’architecture romane succomba impitoyablement à la pioche des démolisseurs. Aujourd’hui reconstruit le château est privé, mais est réservable pour des évènements…

Nous continuons notre randonnée en traversant Maisongoutte (secteur de la distillation des fruits) où nous traversons le Giessen, puis montons dans le vallon de Wagenbach pour faire une petite pause au carrefour Meisegott à côté d’une superbe fourmillère.
Nous poursuivons vers le col de Blanc Noyer (620m) et abordons la montée vers l’abri de Pransureux, vaste chalet en bois, où nous prenons notre repas tiré du sac et tirons quelques photos de groupe.
Retour au col Blanc Noyer par le lotissement, résidences secondaires hétéroclites, sur le sol d’anciens vestiges d’exploitation minière d’antimoine des gallo-romains. Nous passons à côté d’impressionnants ruchers en bordure de chemin pour monter par la crête de la Honel.
Le Club Vosgien propose la pente douce ou la pente forte pour rejoindre l’abri des alisiers. Il vaut mieux choisir la pente forte qui passe par la crête et la croix de Honel avec une très belle vue jusqu’à Villé.
Puis en contre-bas par un sentier se trouve l’abri des alisiers avec son aire de pique-nique.
Nous rejoignons l’abri de banc du forestier au col du même nom pour une pause. Puis nous nous engageons par un chemin forestier, puis un sentier vers le kiosque de Belle-Vue où un mémorial rappelle M. SENGLER, président du Club Vosgien de Villé.
Dernier sentier à gauche qui passe par le parcours de santé et nous retrouvons le parking du collège, bienheureux d’avoir parcourus 13,6 km avec un dénivelé de 486 m.

Texte et photos : Daniel Jaegert

C'était le mercredi 24 juin avec les randonneurs dans le Val de Villé
C'était le mercredi 24 juin avec les randonneurs dans le Val de Villé
commentaires

Randonnée au Schauinsland en Forêt Noire - mercredi 15 juillet 2020

Publié le 9 Juillet 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

Le mercredi 15 juillet 2020, le Club Vosgien de Colmar vous propose une randonnée au Schauinsland, en Forêt Noire, dont le sommet culmine à 1284m d'altitude, et situé à environ 10km au sud-est du centre ville de Fribourg-en-Brisgau.

Itinéraire : Horben Talstation - Wolfskopf - Schauinsland - Schindelmatt - Giesshübel - Eduardhöhe - Talstation.

•       Distance : 17,5 km

•       Dénivelé : 830 m

•       Durée de marche : 6 heures environ

•       Marche de difficulté moyenne : niveau 3 sur 5

•       Équipement : chaussures et bâtons de randonnée, protections contre la pluie et/ou le soleil

•       Repas tiré du sac.

Rendez-vous à 8 h 30 sur le parking du Capitaine Dreyfus de Colmar pour covoiturage - Retour à Colmar vers 17h 15.

Règles sanitaires de la randonnée pédestre : covoiturage avec port du masque ; respect des distanciations physiques et des gestes barrières (les consignes seront données sur place) ; randonnée par groupe de 10 personnes maximum.

Inscription obligatoire auprès du guide :
Jean Paul GULMANN tél 06 80 18 78 65.

Randonnée au Schauinsland en Forêt Noire - mercredi 15 juillet 2020
Randonnée au Schauinsland en Forêt Noire - mercredi 15 juillet 2020
Randonnée au Schauinsland en Forêt Noire - mercredi 15 juillet 2020
commentaires

C'était le 1er juillet 2020 avec les randonneurs, sur le sentier Albert Schweitzer

Publié le 6 Juillet 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

Un grand merci à toutes et à tous pour le rythme (timing oblige), (super !). Un groupe, motivé et uni jusqu’au bout. Pour ceux qui ont dépassé leur zone de confort, ou ont juste très bien randonné, BRAVO ! Nous avons eu, tout au long de cet itinéraire Albert Schweitzer, une très belle journée, avec de très beaux paysages, très variés ; la météo était aussi au RDV, jusqu’au bout (l’orage se préparait, nous étions déjà dans le bus).
Après une belle montée depuis Kaysersberg, (et la chapelle Saint-Wofgang : 1418, où se trouvait une léproserie), nous avons déjeuné au musée des métiers du bois
(Labaroche) ; nous voilà repartis pour le grand Hohnack. Arrivés en haut, une bonne hydratation et un repos bien mérité sont nécessaires. Descente à la Croix de Wihr, puis le Baerenstall suivi d’une petite montée et, descente au Schneiden puis Gunsbach ; tout cela, alterné de pauses pour boire, surtout, mais aussi reprendre des forces.
En fin de randonnée sur le sentier Albert Schweitzer : Le monument Albert Schweitzer sculpté par Fritz Behn en 1969 (élève de Rodin), la maison d'Albert Schweitzer ainsi que la place, (avec la fontaine) et les deux presbytères : le vieux et l’ancien, où Jean-Paul Sartre (son petit cousin) venait y passer ses vacances. Nous étions dans les temps, (une demi-heure avant le bus).
Nous sommes partis de Kaysersberg, (où est né Albert Schweitzer le 14 janvier 1875) : du square Albert Schweitzer où se trouve son buste (inauguré en 1981) près du Musée Albert Schweitzer (inauguré en 1967, et actuellement en rénovation) et du presbytère où vécurent Albert Schweitzer, sa grande sœur, son père Louis (nommé pasteur au village) et sa mère Adèle. Il est le 2ème d’une fratrie de 5 enfants (3 sœurs et 2 frères).
A l’âge de 6 mois, son père Louis Schweitzer est muté, à Gunsbach (toujours comme pasteur).
Albert Schweitzer y passera une enfance heureuse. Sa scolarité sera à Gunsbach, Munster, Mulhouse et l’Université de Strasbourg.
L’Itinéraire Albert Schweitzer, financé par la Région Alsace et les clubs vosgiens de Colmar, Munster, Labaroche et Kaysersberg, a été créé pour relier ces deux villages : Kaysersberg et Gunsbach, (en passant par Labaroche) et inauguré à Gunsbach en juillet 2015 à l’occasion du 50° anniversaire de son décès. Albert Schweitzer étant décédé le 4 septembre 1965 à l’âge de 90 ans, il est enterré à Lambaréné ainsi que son épouse et sa fille unique Rhéna).
En 1913, il est déjà trois fois docteur : en philosophie, théologie protestante et médecine. Mais également, chirurgien, dentiste, vétérinaire, musicien : organiste hors pair (487 récitals recensés à son actif, admirateur de Jean-Sébastien Bach, écrivain, conférencier, auteur, professeur de théologie à l’université de Strasbourg, pasteur, directeur du «Stift».  Il donnera des concerts, des conférences un peu partout dans le monde. Il part cette année-là (1913) avec son épouse Hélène à Lambaréné au Gabon  où il crée son hôpital.
La notion de «respect de la vie» de tous les êtres vivants : humains, animaux (lui-même végétarien, il défendra la cause animale) et végétaux sera sa devise. Il bénéficie d'une aura internationale.

Quelques dates, prix, et distinctions :

  • Nommé docteur honoris causa en :
    -1920 par l'université de Zurich  pour l'ensemble de ses activités ;
    -1928 par la faculté de philosophie de Prague.
  • Prix Goethe : décerné le 28 août 1928 par la ville de Francfort. Lui permit de construire sa maison à Gunsbach (en rénovation actuellement).
  • Prix Nobel de la PAIX. Lui permit de construire en 1954 le « village de lumière »: pour soigner les lépreux à Lambaréné.
  • Ordre du mérite en 1955 par la Reine Elisabeth II etc…

En parenté : Frédéric JOLIOT-CURIE – prix Nobel de Chimie en 1935, Alfred KASTLER – prix Nobel de physique 1962, le constructeur automobile Émile MATHIS, Jean-Paul SARTRE qui a refusé le prix Nobel de littérature en 1964 etc...

Résumé et photo : Nadia.

C'était le 1er juillet 2020 avec les randonneurs, sur le sentier Albert Schweitzer
commentaires

Randonnée de Rougemont-le-Château au Baerenkopf - mercredi 8 juillet 2020

Publié le 2 Juillet 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

 

Le Club vosgien de Colmar vous invite à une randonnée à partir de Rougemont–le-Château en direction du Baerenkopf en empruntant le sentier de «l’ancienne frontière».

 

Itinéraire : Rougemont (90) place de l’église, les ruines du château, le Baerenkopf,
                   Col du Lochberg, Col des Sept Chemins, Lamadeleine-Val-des-Anges,
                   Rougemont.

•       Distance : 21 km

•       Dénivelé : 830 m

•       Durée de marche : 7H environ

•       Marche de difficulté «assez difficile», niveau 4 sur 5

•       Équipements : chaussures de randonnée, protections contre la pluie et/ou
         le soleil

•       Repas tiré du sac.

Rendez-vous à 8 h 30 au parking du Capitaine Dreyfus de Colmar pour covoiturage

Retour à Colmar vers 18H30.

Règles sanitaires de la randonnée pédestre : covoiturage avec port du masque ; respect des distanciations physiques et des gestes barrières (les consignes seront données sur place) ; randonnée par groupe de 10 personnes maximum.

Inscription obligatoire auprès des guides : Guy FLEURY - Tel 06 02 71 20 05 par SMS et Jean Paul GULMANN.

Randonnée de Rougemont-le-Château au Baerenkopf - mercredi 8 juillet 2020
Randonnée de Rougemont-le-Château au Baerenkopf - mercredi 8 juillet 2020
Randonnée de Rougemont-le-Château au Baerenkopf - mercredi 8 juillet 2020
commentaires

Annulation de la randonnée du dimanche 5 juillet 2020

Publié le 30 Juin 2020 par Club vosgien Colmar dans Autres sorties

La randonnée prévue, dimanche prochain 5 juillet 2020, à Riquewhir, est annulée.

commentaires

Annulation de la randonnée du dimanche 12 juillet 2020

Publié le 28 Juin 2020 par Club vosgien Colmar dans Autres sorties

La randonnée du Limbach qui était prévue  le dimanche 12 juillet 2020 est annulée et reportée à une date qui vous sera communiquée ultérieurement.
commentaires

Randonnée "Dr Albert Schweitzer" - mercredi 1er juillet 2020

Publié le 26 Juin 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

Quelques précisions pour le lieu de rendez-vous de la rando
"Dr Albert Schweitzer"

A la gare, dos à l'entrée principale (en face du bristol), vous longez le trottoir sur votre gauche. Vous dépassez le parking à vélos, "La Pizza de Nico" (voir photo), puis vous continuez sur le passage piéton(voir photo). L'arrêt Kunegel ligne 145 est juste en face du passage(voir photo).
 
Pour le stationnement
Les parkings extérieurs sont actuellement gratuits (voir photo).
- Parking de la gare (place de la gare)
- Parking de la gare rue du Tir (l'autre accès à la gare : au nord)
- Parking rue de la gare toujours qui longe les DNA et Toto soldes (magasin de tissus au bout de la rue). Toujours de la place, très pratique. Tout proche de la ligne 145. 
- Et le Parking Dreyfus, le plus loin. 
 
Pour le transport
Petite RéductionPour un groupe de 10 personnes minimum, (ce qui est le cas normalement), on a 30% de réduction !
Par contre, il faudra apparemment payer l'aller et le retour séparément, car les lignes sont différentes.
Donc au lieu de 4,05 euros, on payera 2,84 euros le billet aller et 2,84 euros le retour. Ayez l'appoint SVP.
 
Il faudra qu'on soit ensemble au bus à 8h10-8h15,  AU PLUS TARD SVP, pour avoir le temps de payer etc.... afin qu'il parte à l'heure.
Merci bien.
Nadia Hertzog, guide de la randonnée (06 33 22 69 15).
Randonnée "Dr Albert Schweitzer" - mercredi 1er juillet 2020
Randonnée "Dr Albert Schweitzer" - mercredi 1er juillet 2020
Randonnée "Dr Albert Schweitzer" - mercredi 1er juillet 2020
Randonnée "Dr Albert Schweitzer" - mercredi 1er juillet 2020
commentaires

Annulation de la randonnée du dimanche 28 juin 2020

Publié le 23 Juin 2020 par Club vosgien Colmar dans Autres sorties

La randonnée du dimanche 28 juin 2020 au Lac Vert, annoncée dans le programme des sorties du club vosgien 2020 est annulée.

commentaires

C'était le 17 juin avec les randonneurs

Publié le 22 Juin 2020 par Club vosgien Colmar dans Randonneurs

Rien n'arrête les passionnés de randonnée, sans doute pas la pluie !!!!

La preuve en image

C'était le 17 juin avec les randonneurs
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>