> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Dimanche 7 mars - Rando à Engelberg, au cœur de la Suisse centrale (1)

Publié le 19 Février 2010 par Denis Vouin in Autres sorties


2010-03-07---les-Alpes-depuis-le-Mont-Titlis.jpg
Depuis le Mont Titlis

Avant d’être la station de ski la plus courue du canton d’Unterwald que les skieurs alsaciens connaissent bien, Engelberg fut un haut lieu de la civilisation médiévale.


Cette renommée permit à la région alpine de rester indépendante, sous la protection du Saint-Empire romain germanique, jusqu’à la révolution française.


L’imposante église abbatiale qui y a été reconstruite après l’incendie de 1729 est de style baroque. La bibliothèque est elle aussi remarquable, conservant des incunables et miniatures issus notamment de l’école de calligraphie fondée au 12e siècle dans le monastère.


Mais c’est aussi à Engelberg que fut construit le premier téléphérique de Suisse en 1927.  Au début des années 90, fut inauguré un téléphérique d’un nouveau genre, le « Rotair » qui permet de monter au sommet du Titlis (3 238 m) à bord d’une cabine tournante.

 

Un dimanche à la Gerschnialp


Le plateau de la Gerschnialp (1 260 m) est accessible en téléphérique ou à raquettes via le pont de la Bänklialp à partir de la gare d’Engelberg en une heure. C’est un paradis du ski nordique avec vue sur le sommet et au pied du Titlis. Les pistes sont bien tracées ainsi que de longueur et de difficulté moyenne.

Les randonneurs en raquettes traversent le plateau à partir de Gerschnialp Station en descendant dans la forêt, puis en suivant les piquets roses qui servent de repères sur les champs de neige. Au-dessus des têtes évoluent les cabines du téléphérique du Titlis.


L’objectif est de rejoindre le lieu-dit Untertrübsee et son restaurant éponyme en 40 minutes. Un petit téléphérique rustique dénommé Älplerseil, relie l’Obertrübsee au départ de ce restaurant dont l’ambiance est celle d’un refuge de montagne.

Après une courte pause à l’Untertrübsee, on reprend le même cheminement en sens inverse en ignorant le panneau « Gerschnialp Station » pour rejoindre les téléskis de la Gerschnialp qui sont à contourner par la gauche. L’itinéraire s’intitule la « via Schlegi ».


Le but est atteint après 1 h 30 de marche : c’est le café Ritz (1 257 m). Une fondue au fromage authentique, suivie d’un dessert y attend les fondeurs et les randonneurs.


Si l’horaire le permet avant le retour, un petit détour par le monastère bénédictin et la fromagerie de démonstration s’impose.


Y aller

2010-03-07 - engelberg1

La Rando Week-end du dimanche 7 mars est organisée par le Club vosgien. Jean Klinkert (raquettes) et Jean Deubel (ski de fond) donnent rendez-vous aux participants à la gare routière de Colmar à 6 h 30 et à l’autoport de Sausheim – Ile Napoléon à 7 h. Le voyage est programmé en bus via Bâle et Lucerne, le long du lac des Quatre-Cantons. Retour prévu vers 20 h 30 en Alsace.

Le prix forfaitaire de participation est de 45 € par personne, incluant le bus, le téléphérique, le déjeuner et une boisson.

Les inscriptions sont enregistrées jusqu’au mercredi 3 mars à 17 h en fonction des places disponibles par téléphone : 03 89 20 10 51 aux heures de bureau.