> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le mercredi 22 juillet à Andlau avec les randonneurs

Publié le 5 Août 2020 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Partis de la commune d'Andlau sous le soleil, cette cité viticole sur la route des vins a été fondée en 880 autour de l'abbaye moniale par Sainte Richarde.
Nous partons à 20 sur le chemin St Jacques de Compostelle vers Mittelbergheim que nous traversons pour rejoindre le sentier viticole qui part de Barr. Nous abordons la montée par le chemin des espiègles jalonné d'arbres décorés  de visages sculptés  et nommés.
Nous arrivons au col de CRAX à 381m qui  était en 1270 le siège d'un petit château afin de rappeler aux voisins immédiats (Haut-Andlau et Spesbourg) de respecter les droits et les intérêts du roi Rodolphe de Habsbourg. Mais dans la lutte pour la succession au trône, le camp adverse soutenu par l'évêque de Strasbourg s'empara "au temps de carême de l'année 1293" du petit château qui sera rasé de fond en comble jusqu'à la dernière pierre.. Nous continuons notre marche vers le château du Haut-Andlau qui fait l'objet de travaux de restauration grâce au dynamisme de l'association des amis des châteaux forts d'Alsace. C'est dans sa basse cour que nous prenons notre pause "restauratrice".
Nous repartons en descente vers les ruines de la chapelle Ste Anne mentionnée dans les livres de comptes entre 1518 et 1568. Nous poursuivons par le chemin du Schettenberg dans le vallon de la Kirneck pour arriver au Holtzplatz où un abri nous permet de sortir notre repas tiré du sac.
La plupart des randonneurs se répartissent sur des rochers avoisinants me rappelant des images de la montagne des singes...(voir photo). Bien rassasiés, nous remontons vers la Hungerplatz. Il ne s'agit pas de la "place de la faim" mais de la place des Huns (Hunnen) rappelant l'invasion des Huns en 453.
Nous continuons vers le château du Spesbourg, coeur de la querelle qui oppose le pape Innocent IV à l'empereur Frédéric II de Hohenstauffen. C'est finalement le parti du pape qui remporte la victoire et l'évêque qui fait main basse sur nombre de propriétés impériales et fait transférer à son frère Alexandre de Dicka, la charge d'avoué de l'abbaye d'Andlau. Nous poursuivons vers le rocher Ste Richarde par le carrefour du Silberberg.
L'avancée de la montagne forme un véritable promontoire de granite offrant une magnifique vue sur Andlau et sa vallée. Au nord émerge le Silberberg à 447m où ont été découverts les vestiges d'un autre château que divers chercheurs ont identifié comme étant le Landeshavit, un château qui aurait été édifié  par le bailli impérial de Haguenau, Woelfelin, vers 1220 pour faire valoir ses droits impériaux. Le château n'aurait pas survécu à la prise en main de l'Alsace par le parti du pape. Nous redescendons sur Andlau par le Crax et le vignoble qui nous ramène sous un soleil de plomb après un parcours très ombragé sous les arbres.
Nous achevons les 14,6km et 435m de dénivelé avec un parcours facile, mais riche en histoire. "Quatre châteaux forts pour veiller sur une abbaye, symboles de quatre lignées qui se défient et veulent conserver cette charge enviée qui rapportait argent et honneurs pour veiller sur une abbaye écrivait Guy Trendel dans son livre "Randonnées et histoires".

Texte et photos : Daniel

Spesbourg

Spesbourg

Spesbourg

Spesbourg

chemin des espiègles

chemin des espiègles

Haut-Andlau à la pause

Haut-Andlau à la pause

Holzplatz à la pause méridienne

Holzplatz à la pause méridienne