> L'actualité du Club vosgien de Colmar

Pour patienter en attendant la reprise des randonnées ..........

Publié le 10 Avril 2020 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Mercredi 8 avril. Ma première randonnée a été une randonnée virtuelle.

Ce matin, le ciel est pur, une journée de fin de printemps nous est promise par les radars de la météo.  Nous sommes nombreux au lieu de rendez-vous, tous les amis fidèles du mercredi sont là pour partager par cette belle journée cette promenade virtuelle autour du Donon.

Direction Wackenbach pour le départ de la randonnée. Nous suivons la croix jaune qui va nous mener jusqu’au col entre les deux Donons à travers la forêt.

Quel calme dans cette forêt, la rosée matinale qui persiste sur les mousses encore à l’abri des rayons du soleil nous apporte les effluves vertes et fraîches.

Pour patienter en attendant la reprise des randonnées ..........
Le groupe grimpe silencieusement vers le col, à l’écoute de cette nature qui depuis
quelques jours a appris à revivre sans les humains. Le chant des oiseaux ne nous trompe pas, la situation est sous contrôle.

Nous arrivons au col, pour une petite pause.
 
Direction plein nord par le GR 5 jusqu’au col de l’Angin et nous tournons à droite pour
gravir le petit Donon ; après cette belle petite grimpette, nous pouvons profiter d’un
panorama exceptionnel.
Pour patienter en attendant la reprise des randonnées ..........
Nous redescendons par le disque jaune jusqu’au col et reprenons le GR5 plein sud
jusqu’au sommet du Donon (1009 m).
 
Le Donon offrant un point de vue exceptionnel dans toutes les directions, il a été utilisé
dès le néolithique plutôt comme un «refuge» temporaire que comme un habitat
permanent, dès le IIIe millénaire av. J.-C. Des haches et marteaux de pierre polie ont été découverts, notamment lors de travaux forestiers.

Dès le XIXe siècle, des trouvailles en matériels protohistoriques avaient été faite : hache à talon et couteau de l'âge du bronze, mais sans grandes précisions de lieu. Au XXe siècle, des tessons (attribués à l'âge du bronze) ont été découverts au sommet, ainsi que des meules plates de l'époque hallstattienne (ce qui démontre une occupation moins
temporaire; ces dernières indiquent également une culture de céréales proche du Donon
ou l'apport de grains provenant de zones de production peu éloignées.

Ce sommet visible de loin fut un point de contact entre trois peuples celtes:
  •  au nord, celui des Médiomatriquescapitale Divodurum (Metz) ;
  •  à l'est, les Triboques, capitale Brocomagus (Brumath) ;
  •  au sud, les Leuques, capitale Tullum (Toul).
Il fut l'objet et un lieu de culte, vraisemblablement dès la fin de la protohistoire mais c'est essentiellement du IIe siècle et IIIe siècle que date le sanctuaire gallo-romain ; l'essentiel du matériel (bâtiments, sculptures) date de cette époque.

C’est aussi ici que Victor Hugo aurait été conçu.

En 1869, le bâtiment sommital au style de temple gallo romain a été construit par les
archéologues pour y stocker leur matériel.

On retrouve sur ce massif les traces des conflits qui ont jalonné l’histoire à la frontière
entre Alsace et Lorraine.
Pour patienter en attendant la reprise des randonnées ..........
Après ce parcours virtuel à travers le temps, nous redescendons par le GR5 jusqu’au col
du Donon, profitant des paysages et du calme de la nature. Nous rempruntons la croix
jaune pour rejoindre Grandfontaine, village connu pour ses mines de fer exploitées
pendant 6 siècles.

Puis, par le chevalet rouge, nous longeons la goutte du marteau qui nous envoie sa
fraîcheur et le chant de son courant jusqu’à retrouver nos véhicules.

Belle promenade de 17 km, 850 m de dénivelé, à reprogrammer en « réalité réelle ».
 
Jean Charrier, guide GRV (guide de randonnée virtuelle) promo 2019