> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs

Publié le 27 Février 2020 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Nous étions 14 randonneurs à cette sortie.

Les conditions météorologiques étaient de saison, particulièrement en altitude, où la neige (quelques cm) nous a accueillie (à partir de alt.705 m), dévoilant un paysage  d’une blancheur immaculée, où les cristaux réfléchissaient la lumière du soleil, rendant l’atmosphère encore plus féérique. Je note la présence de  rafales de vent sur des portions de circuit, (donc pas de vent en continu, ni partout) ; par conséquent, rien d’exceptionnel, si ce n’est la douceur qu’on a eu avant (on s’y habitue)  une floraison précoce et hélas une forêt qu’on sent de plus en plus fragilisée par le climat actuel. Nous avons eu également de belles éclaircies et du soleil.

Je salue la motivation des personnes présentes. Ce fut un bon groupe, avec un rythme homogène, qu’il en soit remercié.

Un grand merci également à Denis pour les photos (pas évident sur les pentes enneigées), et pour son rôle de serre-file. Et toutes les personnes qui contribuent à créer une ambiance saine et conviviale lors des sorties.

 Nous avons longé la Weiss sous un ciel partiellement ensoleillé, puis continué jusqu’à la cartonnerie de Kaysersberg (actuellement DS SMITH) et l’Abbaye d’Alspach.

C’est en 1972 que les vestiges de cette Abbaye sont cédés à la société d’Histoire de Kaysersberg qui l’a réhabilitée et en a confié la gestion à l’Association des Amis d’Alspach.

Dès lors, et sous le contrôle des Bâtiments de France, cette Abbaye est transformée en lieu culturel. 

En effet, depuis 1996 y sont donnés des concerts classiques et les 2 expositions annuelles restent, bien sûr, basées sur l’art du papier afin de rester en adéquation avec le milieu industriel qui entoure l’abbaye.

Ce projet a bénéficié de plusieurs aides dont celle  de la Mission Bern.

Arrivée à l’Ermitage du Val Saint-Jean. S’y installe au début du 12° siècle une communauté bénédictine et s ‘ensuit des Franciscains (14°). Puis un marchand bourgeois : Lorentz de Savoie,  y vécut 30 ans comme ermite, il  meurt en 1716, et y est enterré. L’Ermitage est devenu un lieu de pèlerinage. L’eau miraculeuse de la fontaine est réputée comme étant à l’origine de plusieurs miracles.

En 1810 Joseph Dosch en devient le propriétaire et y construit deux maisons. En 1897, un incendie détruit complètement les bâtiments.

En mars 2002, un chantier de consolidation  et de restauration est entrepris afin que le site ne tombe dans l’oubli.

Lors de notre montée, nous contournons quelques arbres déracinés dus à la tempête. Après des échanges de boules de neige, nous arrivons à la roche du Tétras, nous prenons la direction du Koenigsstuhl, (GR5). Nos efforts sont récompensés par la beauté du cite. Les rochers de poudingue sont omniprésents. Arrivée à «la chaise du roi» Koenigstuhl : le point culminant (938 m) du circuit.

Après un repas rapide à l’abri de la neige, nous entamons la descente par le sentier des arbres remarquables. Un très beau soleil nous accueille en fin de parcours avant le vignoble, puis l’arrivée au parking.

 Bien à vous.
Nadia

C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs
C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs
C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs
C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs
C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs
C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs
C'était le mercredi 26 février avec les randonneurs