> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs

Publié le 22 Novembre 2019 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Compte rendu de la randonnée du 20 novembre à Linthal «sur les traces de Romel et du concepteur des Fermes Auberges Jacob Steiner»

En préambule, une précision sur les raisons du maintien de la randonnée en terrain enneigé.

Avec le changement de météo et les chutes de neige des jours précédent notre sortie, trois solutions étaient envisageables :

  1. Annuler la sortie

  2. Choisir un nouveau tracé

  3. Maintenir la randonnée mais avec un équipement de sécurité renforcé.

C'est ce dernier choix que j'ai fait pour les raisons suivantes : c'était tout d'abord s'inscrire dans le respect de la réservation faite pour le groupe auprès du fermier aubergiste (rares sont les auberges ouvertes en montagne en période d'hiver, de surcroît qui acceptent le principe du repas tiré du sac !).

Le maintien, voire le développement d'une activité raquette a été affirmé lors de la réunion des guides du mois d'octobre, une autre manière de découvrir le massif des Vosges. Ainsi, lorsque les conditions météorologiques sont favorables, il a été admis de transformer une randonnée classique en randonnée raquette.

Ce choix s'inscrit enfin dans les objectifs de la Fédération. 

Le nom du village trouve son origine dans Lindthal «Linde» en allemand signifie tilleul.

C'est du reste un tilleul qui se trouve sur le blason de la commune.

Son nom est cité pour la première fois en 1154. A l'époque Linthal se trouvait sous la prévoté des chanoines de Lautenbach.

En 1797 le village devient indépendant.

Linthal a une vocation agricole affirmée. Une partie du village se situe sur le flanc sud du massif du Petit Ballon «l'adret pour les géographes» où l'exposition est favorable pour les cultures, l'élevage.

Les paysans y ont progressivement défriché les hauteurs pour s'y installer, un mode de développement qui a donné naissance aux différents hameaux ou lieux-dits que nous avons traversés : Obersengern – Bockwasen - Krappenfels – Mullermatt – Hisen.

On y pratique la transhumance.

Jacob Steiner y lance le concept de la première ferme auberge au lendemain de la Révolution. Sa fromagerie produit d'excellents fromages et des gruyères. On le dit érudit et prédicateur de renom, herboriste et distillateur de gentiane.

L'altitude varie de 430 à 1272 m avec pour point haut le sommet du Petit Ballon dominé par la Vierge, l'un des trois édifices religieux les plus importants du village avec l'église Sainte Marie Madeleine construite en 1837 (église paroissiale Lautenbach – Linthal) et la chapelle du milieu du village de 1761 (église locale d'avant la construction de l'église paroissiale).

Le village compte actuellement 600 habitants pour plus de 1200 en 1871 : effet du développement de l'activité textile, de l'exploitation forestière de l'agriculture enfin. 

La commune est lourdement marquée par la première Guerre Mondiale.

Les troupes allemandes incendient les maisons de plusieurs annexes, les habitants sont évacués, les usines sont détruites, et les combats font rage au Hilsenfirst.

Des téléphériques, dont on voit encore les vestiges, sont construits au départ de Linthal pour acheminer les vivres, matériaux et munitions sur le front.

Le futur maréchal Erwin Romel fait ses premières armes sur le front du Hilsen.

La commune a été décorée en novembre 1921 de la Croix de Guerre.

Texte : André.

Merci à Michèle pour les photos et à Jean (Straumann) serre-file.

 

C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs
C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs
C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs
C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs
C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs
C'était le mercredi 20 novembre avec les randonneurs