> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le mercredi 24 juillet avec les randonneurs

Publié le 25 Juillet 2019 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Nous étions 14 randonneurs pour cette sortie du mercredi 24 Juillet au col du Sattel.

Je tiens à remercier tous les participants : Jacqueline, Astride, Millie, Martine, Anne, Christianne, ainsi que Jean (Siegel), Yves, Guy, Patrick, Gérard, Jean-Paul (Kempf) et Jean-Paul Gullmann qui a été un excellent serre-fil. Merci Jean-Paul. 

A peine arrivés au col du Sattel, on ressentait déjà la différence de température par rapport à Colmar. Nous dépassons la maison d’accueil «la joie de vivre» et nous  voilà sur le chemin du Lichtern, tout aussi bien ombragé,  qu’arboré où les senteurs des différents arbres coupés se mêlaient et embaumaient l’air jusqu’au Redliwasen.

Petite visite de l’ambulance Alpine, et direction le Gaschney où nous prenons notre pause. Une fontaine d’eau potable bien fraiche à proximité est la bienvenue.

C’est reparti jusqu’au Hohneck : on monte vers le Schallern à l’abri du soleil et de la chaleur, c’est bien agréable sous les bois, puis,  vers le schaeferthal dans la forêt. 

On arrive au pied du Hohneck, on emprunte le sentier » les couloirs du Falimont », un petit vent agréable nous accompagne. Cette partie avec une vue magnifique sur le cirque que nous longeons nous amène jusqu’au col du Falimont. Nous nous dirigeons vers le sommet du Hohneck, et prenons notre repas plus bas au col du Wormpsel.  

La descente vers le lac de Schiessrothried (345 m de dénivelé) est ardue, longue avec des passages difficiles, sans aucune main courante ; dans un des virages, on aperçoit sur la falaise un chamois, on continue dans la forêt, on entend au loin les gens qui se rafraichissent dans l’eau. Le bruit monte, on approche, enfin arrivés. Super, une petite pause bien méritée, l’hydratation est de rigueur. Après quelques minutes, et la photo de groupe, on repart direction le Gaschney par le GR 531. Là, tout le monde fait le plein d’eau fraiche, direction le sattelkopf, à travers la forêt et les essences d’arbres. On finit notre circuit par une stèle de soldat (parmi tant d’autres) qui nous rappelle des temps tristes révolus où la guerre faisait rage dans ces magnifiques paysages.

Un grand merci au groupe pour leur courage, leur générosité et leur humeur.

 

Texte et photos Nadia  Hertzog.

C'était le mercredi 24 juillet avec les randonneurs
C'était le mercredi 24 juillet avec les randonneurs
C'était le mercredi 24 juillet avec les randonneurs
C'était le mercredi 24 juillet avec les randonneurs
C'était le mercredi 24 juillet avec les randonneurs