> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était en novembre, avec les randonneurs

Publié le 6 Décembre 2015 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

C'était en novembre, avec les randonneurs
Mercredi 4 : de Wihr-au-Val à Gunsbah
 
- 27 participants, pas de compte rendu -

Mercredi 11: au départ de Saint-Hippolyte

- 38 participants -

Photos : Denis. Voir ci-dessous le diaporama (5 photos)
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
L'itinéraire de la randonnée du 11 novembre

L'itinéraire de la randonnée du 11 novembre

Mercredi 18 : au départ de Fréland

Vingt-sept randonneurs se sont retrouvés pour cette sortie au départ de Fréland, malgré un ciel couvert et une fraîcheur matinale.
 
Au départ de l'Eglise de Fréland, nous prenons la direction du lieu-dit "le Plat", au pied du Grand Brézouard, en passant par le col de Chamont et Banbois. Cette première partie n'a présenté aucune difficulté. Une pente assez raide nous mène du plat au sommet du Grand Brézouard. Arrivés au sommet nous ne pouvons pas profiter du paysage et de la vue à 360° le ciel étant couvert. Par ailleurs le vent ne nous encourageait pas à nous attarder.
 
Nous entamons donc la descente, sans trop de regret, en direction de la mosaïque réalisée par le bataillon de Friedberg en 1915, représentant le lion de Hesse, région allemande d'où était originaire cette unité militaire. Durant le conflit (14-18) le secteur du Haïcot-Brézouard était tenu par les troupes allemandes, qui occupaient, sur ces hauteurs, un poste idéal pour diriger les tirs d'artillerie vers les positions françaires du Violu.
 
Après le repas, tiré du sac, à l'Auberge du Haïcot, nous prenons la direction du Petit Brézouard, dernière montée de la journée. Le soleil étant revenu nous apercevons Colmar au loin. Puis nous entamons la descente vers le Barlin et Fréland.
 
Texte : Jean-Paul

Mercredi 25 : au val de Villé

Pour l'avant-dernière randonnée de la saison, les guides avaient choisi un itinéraire en empruntant un circuit vallonné qui ne dépasse pas 450 m d’altitude, dix-neuf personnes étaient au rendez-vous..

Après un départ du centre ville de Villé, le premier village traversé du fond du val est Albé. Celui-ci fut probablement édifié vers l’an mille, époque où fut fondée l’abbaye de Honcourt. Le village apparaît pour la première fois en 1303 sous le nom d’Erlebach et une chapelle y est construite vers 1340, détruite en 1575 le soir de la Pentecôte, par un incendie qui anéantit aussi quarante-deux maisons, la mairie et les archives. En 1755 une pluie torrentielle emporta toute la terre des champs et des vignes en forte pente. L’arbre de la Liberté a été planté en 1795 près de l’église.

Albé n’a jamais possédé d’établissement industriel, sauf la commercialisation de grandes quantités d’échalas de vigne. La population est passée en moins de deux siècles de 1027 habitants à 478. Cette commune est la seule de la vallée à produire du vin d’Alsace A.O.C., majoritairement du crémant et le cépage pinot noir. Les versants favorables à l’arboriculture ont favorisé le développement de la distillation, comme l’illustre le chemin de la cerise. Les forêts, occupent plus de 70 % du territoire communal.

Le repas fut pris au chaud au café concert de Saint-Martin.

L’abbaye de Honcourt fut fondée en l’an mille. Elle était très riche avec des biens disséminés dans le val de Villé et jusqu’à Marckolsheim. Brûlée lors de la Guerre des paysans en avril 1525, elle fut reconstruite dès 1548 avec de grandes caves voûtées pour y stocker le vin et aussi permettre à l’abbé d’avoir des aventures avec des jeunes filles avec qui il a eu deux bâtards. Incendiée à la mi-août 1914, les bâtiments renaissent de leurs cendres plus tard et sont aujourd’hui une propriété privée, dont ne restent de l’abbaye que les caves.

Texte et photos : Guy et Jean-Louis. Voir ci-dessous le diaporama (5 photos)
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs
C'était en novembre, avec les randonneurs