> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était en mai, avec les séniors

Publié le 8 Juin 2015 par Club vosgien Colmar in Séniors

C'était en mai, avec les séniors
Mercredi 13 : dans la vallée de Saint-Amarin, autour du lac de Kruth-Wildenstein
 
Pour cette première sortie d'une journée nous avons pris la direction de la vallée de Saint-Amarin. Notre randonnée débute sur les bords du lac de Kruth- Wildenstein. Ce lac artificiel de montagne, à niveau variable a été aménagé afin de réguler le cours de la rivière Thur.
 
Il s'étend sur 115 hectares dont 81 hectares de plan d'eau, et peut retenir 12 millions de m3 d'eau pour une profondeur de 36 m. Il est orienté nord-sud dans le creux d'une ancienne vallée glaciaire. Le lac est entouré de vastes forêts aux pentes abruptes et rocheuses.
 
Ce site a une vocation technique (installation du barrage au début des années 1960) mais aussi de loisirs. Le sentier très facile que nous empruntons fait le tour du lac (6 km) en nous faisant passer devant la cascade du Bockloch. Cette cascade dévale la pente depuis le col du même nom. Cette promenade est riche en découvertes tout au  long de notre marche,  couleuvre d'eau se prélassant sur les cailloux du bord du lac, ou dans l'eau, mise à l'eau de truites...
 
Petit coin de nature qui révèle sa beauté sauvage. Pour le déjeuner nous nous rendons au "Domaine des Fines Fleurs" sur les hauteurs de Wildenstein dans un beau cadre forestier. D'un commun accord, nous avons dégusté un super repas. 
 
L'après-midi débute par une petite marche au départ du restaurant pour nous rendre à la chapelle Notre-Dame de la Joie érigée à la mémoire du fils du Maréchal de Lattre de Tassigny. Nous profitons d'une vue imprenable en contrebas sur le village de Wildenstein avec tout au bout le lac. Puis nous nous rendons sur le sentier de découverte de la cascade du Heidenbad. Sentier aménagé qui invite à flâner le long de la Thur et à découvrir l'ambiance particulière de ce ravin humide. Des bornes d'information réparties sur le parcours sous forme de jeu de questions-réponses aident le promeneur à mieux comprendre le site, car ici la nature se mêle à l'histoire.
 
Pour atteindre le bas de la cascades 150 marches à descendre. Cette cascade du Heidenbad fait 24 m de haut. 
 
Tout au long de cette journée nous avons pu profiter des commentaires très complets de Jean-Paul.
 
Texte et photos : Suzy, voir ci-dessous le diaporama (10 photos)
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors

Mercredi 27 : dans le massif du Tanet

Notre marche débute au lieu-dit du Boden à 924 m sur la route de Soultzeren.

Températures relativement fraîches pour la matinée ; nous empruntons le GR 531 en direction de Missheimlé.

Premier arrêt au monument dit "de la Marseillaise"qui se dresse au bord d'un ruisseau. Il porte un médaillon en marbre représentant une Marianne très expressive ainsi que le premier couplet de notre hymne national.

Ce monument érigé en 1916 au milieu du camp de repos du 76e régiment d'infanterie Ter qui a stationné dans les Vosges de février 1916 à novembre 1917.

Puis nous nous dirigeons vers le refuge Schupferen et le Seestaettlé qui se situe au cœur de la partie la plus alpine du massif vosgien.

Nous pouvons profiter de ce charme sauvage et contrasté de cette Réserve naturelle en contemplant les impressionnants  rochers du Haut-Fourneau culminant à 1 292m.

À midi nous déjeunons à l'auberge du Tanet au " Seestaedlé". Un repas digne d'un restaurant gastronomique !

Le groupe des randonneurs du Club vosgien de Colmar parti le matin du col de la Schlucht  nous y rejoint, et ensemble nous prenons la direction du lac Vert. Moments d'échanges bien agréables pour tous les participants et initiative fort sympathique des guides de ce jour...

Le lac Vert aussi appelé lac de Soultzeren est un lac glaciaire situé au pied du massif du Tanet. Il mérite bien son nom tant la couleur des grands sapins s'y reflète, mais aussi de fin juin à fin juillet à cause de la multiplication rapide d'une algue qui trouble ses eaux qui deviennent verdâtres. Puis direction Missen pour le groupe des séniors, alors que les randonneurs repartent vers la Schlucht.

Arrivés à notre point de départ du matin, au lieu-dit du Boden,nous descendons par un chemin pour nous rendre à un rocher nommé "Bichtstein". 

Pendant la guerre de Trente ans, la population de Soultzeren était réfugiée dans la forêt et les cultes étaient célébrés au rocher du Bichtstein dont le nom signifie "pierre de la confession, du repentir".

Nous reprenons le bus à 17h.

Texte et photos : Suzy, voir ci-dessous le diaporama (11 photos)

C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors
C'était en mai, avec les séniors