> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le 1er mars, en Forêt-Noire, à pied et à raquettes autour de la Notschrei

Publié le 2 Avril 2015 par Club vosgien Colmar in Autres

C'était le 1er mars, en Forêt-Noire, à pied et à raquettes autour de la Notschrei

Initialement prévue en Suisse, la randonnée hivernale à raquettes proposée par Jean Klinkert a finalement, taux de change oblige, retrouvé son terrain habituel, la Forêt-Noire.

Après la traversée du Münstertal, c’est ensuite par une route aux lacets impressionnants et au fort dénivelé que le bus a conduit les participants au col du Wiedener Eck (1 035 m). Là, les dix-sept randonneurs ont chaussé leurs raquettes, la neige étant au rendez-vous. Après quelques indications concernant l’itinéraire, données par Jean Klinkert, qui, ayant quelques petits soucis de santé, n’avait pu conduire le groupe de randonneurs, c’est guidés par Nicole-Noëlle Uettwiller et en suivant le balisage losange rouge du Westweg que les participants ont découvert les quelques fermes alentours. Après une marche dans une neige souvent profonde, avec une visibilité réduite à cause du brouillard et de quelques averses de neige, le point culminant, le sommet du Tubelsmatt-Kopf (1 281 m) fut atteint. Ne restait plus qu’à longer les magnifiques pistes de ski de fond, tracées en classique et en skating, pour rejoindre à travers de splendides paysages enneigés traversés par des cours d’eau sinueux, le Waldhotel am Notschrei.

Les onze marcheurs ont emprunté à pied la petite route qui relie le col au village de Wieden avant de rejoindre la Notschrei en autocar, via le Wiesental sous un ciel un peu plus lumineux.

Après un copieux et revigorant repas typique au Waldhotel, avec les incontournables knödel, les conditions météorologiques s’étant encore dégradées, le petit circuit à raquettes ainsi que la petite randonnée à pied autour de la crête sommitale et panoramique du Schauinsland (1 286 m) ont été remplacés par une balade moins exposée au vent mais néanmoins pas épargnée par la pluie battante.

Texte et photos : Jean-Louis, voir ci-dessous le diaporama (3 photos)

C'était le 1er mars, en Forêt-Noire, à pied et à raquettes autour de la Notschrei
C'était le 1er mars, en Forêt-Noire, à pied et à raquettes autour de la Notschrei
C'était le 1er mars, en Forêt-Noire, à pied et à raquettes autour de la Notschrei