> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le 15 décembre dernier, avec les randonneurs.

Publié le 17 Décembre 2021 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Nous étions 16 randonneuses et randonneurs à cheminer entre le Florival et la Vallée noble et ceci malgré le temps gris qui nous a accompagné toute la journée. 

Nous partons de Bergholtz-Zell, ancienne résidence de religieux irlandais installés depuis la fin du VII° siècle, qui par la suite auraient gagné l'entrée du vallon de Murbach. Au XVIII° et XIX° siècle le village est presque exclusivement viticole et n'a jamais abrité d'activités industrielles et peu d'activités artisanales et commerciales.

Notre chemin nous mène à la carrière de Bergholtz, exploitée par Vauban en vue la construction de la citadelle de Neuf-Brisach.

Puis à travers la forêt communale de Lautenbach, au col des Dreibannstein et col du Bannstein, nous arrivons aux ruines du couvent du Schwartzenthann.

Ce couvent (XII°siècle) était occupé par les religieuses augustines venant de l'abbaye de Marbach. Au XII° siècle 40 chanoinesses environ étaient présentes en ces lieux. Leur principale activité était la copie, la rédaction de manuscrits et la broderie pour le culte religieux.

Détruit et reconstruit à plusieurs reprises, les dernières chanoinesses quittèrent le couvent en 1531.

Resté à l'abandon, des enfants de Wintzfelden mirent à jour ces vestiges en 1969.

Actuellement une association oeuvre pour la mise en valeur et la protection du site.

Après le repas pris au restaurant "A l'Arbre Vert de Wintzfelden" nous rejoignons les jardins du presbytère pour y visiter le lapidarium qui abrite les dalles funéraires et un sarcophage provenant du couvent du Schwartzenthann. L'église Sainte Odile située à proximité, de style roman, date de la fin du XII° siècle.

Puis notre parcours nous mène au cimetière roumain du Val du Pâtre. L'Allemagne en guerre contre la Roumanie, alliée à la France, lors de la première guerre mondiale a transféré les prisonniers roumains sur le front français pour y travailler dans des conditions difficiles.

C'est ainsi que 687 soldats roumains sont morts en Alsace, soit par mort violente, soit du fait de privations et de malnutrition.

Quant à la chapelle du Val du Pâtre (Schaefferthal) située à l'emplacement d'un ancien ermitage elle est mentionnée dès le XII° siècle.

La sacristie de style roman constitue la partie la plus ancienne. Elle est agrandie en 1511 dans le style gothique. La nef décorée de fresques est rajoutée en 1594. Au XVIII° siècle elle est doublée dans sa longueur avec des pierres provenant du couvent du Schwartzenthann.

Le clocher à bulbe est caractéristique du baroque allemand. Les vitraux datent de la fin du XIX° siècle.

Nous nous arrêtons ensuite à proximité des vestiges du château du Stettenberg. Ce château remonte au XII° siècle, et se compose d'un donjon carré aux murs habillés autrefois d'un parement à bossage. La forteresse a certainement été détruite en 1375. En ruine elle est acquise en 1532 par la commune d'Orschwihr.

Pour clore cette journée nous passons à proximité de l'église Saint-Benoit de Bergholtz-Zell, de style roman-gothique, avec une grande tour-porche, elle date de 1873-1874 et est construite à l'emplacement d'une ancienne église romane.

Photos : Patrick et Jean-Paul

Texte : Jean-Paul

 

C'était le 15 décembre dernier, avec les randonneurs.
C'était le 15 décembre dernier, avec les randonneurs.
C'était le 15 décembre dernier, avec les randonneurs.