> L'actualité du Club vosgien de Colmar

C'était le mercredi 27 octobre, avec les randonneurs, dans le Markgräflerland

Publié le 30 Octobre 2021 par Club vosgien Colmar in Randonneurs

Au départ de Colmar, la journée s'annonçait belle et ensoleillée, mais nous sommes arrivés à Staufen-im-Breisgau sous un épais brouillard, ce qui n'a pas empêché les 39 participantes et participants d'entamer la montée vers l'imposant château qui domine la ville et auquel on peut accéder à travers les vignes.

Staufen offre tous les aspects d'une paisible petite ville viticole. Ses ruelles tortueuses témoignent du passé historique de cette bourgade, citée dès 1248, qui a su conserver son cachet moyenâgeux avec notamment sa place du marché, sa fontaine du 17° siècle et son Hôtel de Ville sur lequel figurent les blasons des seigneurs de la ville.

Staufen a subi d'importants dégâts suite à des forages de géothermie qui ont provoqué des fissures dans de nombreuses maisons.

Mais ce qui fait sa réputation, c'est le fantôme de Johann Faust, plus connu sous le nom de Dr. Faust.

Probablement né à Staufen en 1480, il est devenu magicien ambulant et voyant, puis a été engagé par le seigneur Anton de Staufen en tant qu'alchimiste pour fabriquer de l'or et ainsi payer les dettes de la ville. En 1539, il est retrouvé mort dans sa chambre de l'hôtel Löwen sur la place du marché. Une plaque rappelle cet évènement mystérieux ainsi qu'une fresque murale qui évoque le pacte diabolique que Faust aurait passé avec un certain Méphisto...

Cette légende a été reprise par Goethe dans ses deux pièces de théâtre, Faust et Faust II.

Nous poursuivons notre randonnée, sous le soleil,  en direction de la Johanneskapelle, chapelle baroque sur le Dürenbuck au-dessus de Staufen. Cet ancien ermitage, construit en 1685 sera fermé en 1783.

Prochaine étape, le Messerschmiedfelsen, rocher de porphyre à l'entrée du  Münstertal. Une belle vue sur la plaine du Rhin supérieur et le quartier du Grünern au pied du Fohrenberg s'offre à nous.

Après le déjeuner, le chemin nous mène à Sulzburg, commune de 2800 habitants située à une altitude de 337m. La cité est traversée par le Sulzburg et est entourée de vignobles au nord et au sud. Dès 1008, l'évêque de Bâle était propriétaire du Monastère de Sulzburg, fondé en 993, et de ses nombreuses dépendances. Seule subsiste l'Eglise du monastère de style roman du X° siècle avec un chevet en cul-de-four.

Après la réforme introduite par le Margrave en 1525, le couvent est fermé et ses bâtiments  détruits. La restauration de l'église Saint Cyriak est entreprise, par l'office de conservation historique, en 1955, 1964 puis en 2019. Sous le choeur surélevé, on peut apercevoir une crypte ornée de fresques datant du XIV° siècle.

Un chemin panoramique, à travers le vignoble, nous mène ensuite à Grünern, localité dans laquelle nous pouvons visiter un impressionnant petit musée privé du vin avec son pressoir monumental en bois datant de 1815, ainsi qu'un moulin à huile de noix.

Nous arrivons à Staufen, terme de cette journée bien ensoleillée qui pour certaines et certains se termine par la dégustation bienvenue d'une pâtisserie (après l'effort le réconfort !!).

Photos : Jean Charrier - Jean-Paul Gulmann

Texte : Jean-Paul

C'était le mercredi 27 octobre, avec les randonneurs, dans le Markgräflerland
C'était le mercredi 27 octobre, avec les randonneurs, dans le Markgräflerland
C'était le mercredi 27 octobre, avec les randonneurs, dans le Markgräflerland
C'était le mercredi 27 octobre, avec les randonneurs, dans le Markgräflerland
C'était le mercredi 27 octobre, avec les randonneurs, dans le Markgräflerland